Lepidoptera

Forum dédié à l'élevage et à l'observation des papillons
 
AccueilFAQRechercherFacebookS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Conseils et fiche d'élevage : PAPILIO MACHAON (1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jpv
Modérateur


Nombre de messages : 1082
Date d'inscription : 09/11/2004

MessageSujet: Conseils et fiche d'élevage : PAPILIO MACHAON (1)   Ven 3 Déc 2004 - 20:14

Le plus simple est de ramasser les chenilles trouvées par hasard, mais si on veut plusieurs dizaines de chrysalides, il vaut mieux partir d’une femelle capturée dans la nature ; comme pour la majorité des papillons capturés, elle est déjà fécondée ; il est donc inutile de capturer un mâle. La méthode suivante est indicative ; à chacun de l’adapter en fonction de ses disponibilités en matériel, l’essentiel est de retenir les principes de l’élevage

LES PLANTES NOURRICIERES

Elles appartiennent toutes à la famille des Apiacées (anciennement ombellifères), du moins chez nous , puisqu’en extrême Orient il peut se développer sur les agrumes, comme beaucoup de Papilios exotiques. Les plus faciles à se procurer sont la carotte et le fenouil qui donnent de très bons résultats

LA PONTE

Elle peut s’obtenir même si on a pas de volière. Un pot de 30 cm de diamètre coiffé d’un manchon d’environ 40 cm de hauteur convient tout à fait. Dans ce manchon il faut mettre des tiges et feuilles de la plante nourricière mais en prenant soin qu’elle soit assez volumineuse pour que le papillon ait le maximum de chance de la rencontrer en s’agitant dans la cage. Cette plante peut être simplement des feuilles de carottes coupées dont les tiges trempent dans l’eau contenue dans une petite bouteille.
Il faut placer le tout au soleil, dehors de préférence, et une seule femelle par manchon. Plusieurs individus ensembles se dérangent en permanence et finissen rapidement t par mourir épuisés. Attention, si le soleil est trop fort, il faut placer le pot à mi-ombre sous peine de voir mourir.
Si le temps est très chaud, on peut vaporiser de l’eau pour augmenter l’hygrométrie ; une humidité ambiante élevée favorise la ponte.

NOURRIR LE PAPILLON

C’est le moins évident et souvent l’élevage rate à cause d’un manque de nourriture En même temps que la plante hôte il faut mettre quelques fleurs à butiner ; les meilleures sont les centaurées, scabieuses, chardons, etc. les couleurs les plus attractives sont le violet et le rose. Mais ce n’est pas suffisant car la réserve de nectar est vite épuisée ; je recommande de placer sur le sommet du manchon un bon morceau de coton imbibé d’eau sucré ou miellée en espérant que la femelle boira, ce qui ne se produit pas systématiquement. Une astuce consiste à faire tomber sur une des fleurs qqs gouttes de ce liquide que le papillon absorbera en butinant. il est très important qu’il boive tous les jours sous peine de mourir déshydraté. Au besoin, s’il refuse de s’alimenter, il faut le nourrir de force en déroulant sa trompe au moyen d’une aiguille et en la plongeant délicatement dans le liquide sucré répandu sur la fleur ou dans le coton.
Une femelle correctement alimentée pond la plupart du temps dés le premier jour et peut donner plusieurs dizaines d’œufs et parfois plus de cent .

ELEVAGE DES CHENILLES

Très facile ! il vaut mieux ne pas détacher les œufs de la plante et si celle ci se dessèche (cas des feuillages coupés), il faut la placer contre des feuilles fraîches et les jeunes chenilles descendront d’elle même sur la nourriture nouvelle. L’élevage peut se faire en boite plastique ou en manchon ou en cage. En boite, il faut veiller à la propreté du lieu : pas de crottes accumulées sur plusieurs jours, pas d’excès d’humidité ruisselant sur les parois et risquant de noyer les chenilles, pas de nourriture avarié…
Pas de surpopulation non plus ; il ne faut pas perdre de vue que les œufs sont pondus un par un en liberté et donc que les chenilles sont solitaires, même si elles tolèrent la présence de congénères en captivité. Bien se souvenir que la surpopulation est une cause de maladies.
Si tout se passe bien, au bout d’un mois la chenille se nymphose sur les parois de sa cage ou sur les tiges de la plante (cas du fenouil)

L’éclosion du papillon a lieu au bout de 10 à 20 jours en été. Il y a 2 génération par an, parfois une troisième partielle dans le sud. Le stade hibernant est la chrysalide qui doit passer impérativement l’hiver au froid pour lever la diapause (réfrigérateur, hangar, etc.).
Revenir en haut Aller en bas
pascal
Papillon
avatar

Nombre de messages : 443
Date d'inscription : 31/10/2004

MessageSujet: Re: Conseils et fiche d'élevage : PAPILIO MACHAON (1)   Lun 6 Déc 2004 - 8:41

bien vu JPV!
C'est vrai qu'on néglige parfois nos espèces au détriment des exotiques alors qu'on a tout de même quelques merveilles chez nous.

J'en profite pour squater ton post et le compléter pour une espèce voisine: le flambé (Iphiclides podalirius)

J'habite dans une région riche en causses calcaires où pousse la plante hote de ce papilio: le prunelier.
Il s'agit d'une d'un petit arbuste vivant dans ces zones sèches et bien ensoleillées qui ressemble à un petit cerisier ( petites feuilles ovaliformes brillantes et fruits rouges ressemblant à de petites cerises ou de très petites prunes).
J'insiste sur la plante, car si on la trouve, on a toutes les chances de trouver les oeufs et les chenilles!
La aussi, on peut démarrer à différents stade et la poursuite/capture d'une femelle doit sans doute permettre d'obtenir des oeufs.
Pour ma part, un simple examen systématique des feuilles en juin me permet régulièrement de récupérer tous les stades, de l'oeuf (collé au milleu de la feuille) aux divers stades de la chenille.
Le stade L1 est le plus facile à repérer malgré sa taille, car la chenille est noire avec une petite selle claire. Ensuite elle prend sa teinte caractéristique (verte avec des fines raies transversales jaunes imitant les nervures) ce qui la rend nettement plus difficile à voir.
Un peu de patience et d'habitude m'a permis d'en récupérer plus de 30 en 1 heure cet été!

Pour l'élevage, les consignes sont les mêmes que pour le machaon, en plaçant les branches de prunelier fraiche dans un pot d'eau et en évitant une trop grande concentration.
Les chenilles mangent peu, mais la nouriture doit être absolument fraiche: c'est leur seul apport d'eau et le prunelier sèche assez vite tout en restant "présentable".
La 2° génération donne naissance à des chrysalides soit vertes, comme les 1°, soit jaunes. Il semble que ces dernières soit celles qui nécessitent une hivernation, les vertes éclosant en 15 à 18 jours.

A vous de jouer...
Revenir en haut Aller en bas
cyril sphinx
chenille
avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 19/03/2005

MessageSujet: machaon   Jeu 31 Mar 2005 - 18:20

salut

j'ai pensé a ça mais impossible d'attraper un machon en plein vol. :mecontent:


en plus il y n'a pas tous le temps puis ils volent trés vite. :grrr:

puis ils ont des reflexes surprenant. :wouw:


mais bon je préfère attraper les chenilles elles sont beaucoup moins rapide lol. ptdr

il sufi d'avoir un potager aver des carottes. :pouceup:
Revenir en haut Aller en bas
BaronOfHell
chrysalide
avatar

Nombre de messages : 87
Age : 30
Date d'inscription : 10/09/2005

MessageSujet: Re: Conseils et fiche d'élevage : PAPILIO MACHAON (1)   Sam 10 Sep 2005 - 19:38

Les machaons ne sont pas les plus dur à attraper. Ils planent beaucoup et leur vol est très bien aligné (contrairement à certaines vanesses qui volent en zigzag ce qui fait que l'on ne sait jamais de quel coté les prendre).

Les machaon s'attrapent très facilement sur les budlléia (arbre à papillons) car ils sont complètement omnibulés par les fleurs et ne font pas gaffes. Mais en général avec une bonne épuisette ils ne posent aucun souci.

Sinon tu as de la chance d'avoir des carottes parce que dans les potager près de cher moi tout est traiter :devil1: .
Revenir en haut Aller en bas
Morpion
Papillon
avatar

Nombre de messages : 1452
Age : 34
Date d'inscription : 02/04/2005

MessageSujet: Re: Conseils et fiche d'élevage : PAPILIO MACHAON (1)   Lun 12 Sep 2005 - 0:58

Le pire a attraper reste quand même les lycaenidae, le but du jeu étant de ne pas les perdre une seconde des yeux :sarcastic:

Les Machaons sont aussi fort attirés par la Rue (Ruta sp.), c'est une plante qui reste très ornementale et qui a parfaitement sa place dans un jardin d'agrément. Mais attention, il faut tailler régulièrement parce que bizarrement une fois en fleur elle ne les attire plus du tout...
Je procède comme suit, je taille assez court au moment de la ponte printanière (mai-juin) en laissant les branche taillées sur place au moins deux ou trois semaine, pour que les éventuels chenilles et oeuf puissent regagner les plants.
Quand je dis tailler assez court je laisse quand même des feuilles à becquetter pour les chenilles :Dange:

Ensuite une ou deux tailles légères durant l'été pour éviter la floraison et je me retrouve avec un massif de Rue très coloré :loleuse:
Revenir en haut Aller en bas
Stef
Papillon
avatar

Nombre de messages : 591
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: Conseils et fiche d'élevage : PAPILIO MACHAON (1)   Sam 29 Juil 2006 - 13:08

Je me permets de remonter ce fil car j'ai une question au sujet de ce papillon.


Est-il possible qu'une femelle ponde ses oeufs uniquement sur l'espèce végétale dont elle s'est nourri étant chenille?


Je m'explique, j'ai trouvé une 10ène de chenilles ce matin, la moitié sur des pieds de Daucus carota, l'autre moitié sur une autre Apiacée que je n'ai pas détérminé (fleurs jaunes). Les 1ères sur Daucus mesurent environ 25mm (je ne sais pas à quel stade cela correspond), les autres font un peu plus de la moitié, soit 15mm (stade inferieur?).
Elles ont toutes été trouvées au même endroit, sur une 50ène de mètres; mais en alternance, un coup une "grosse", un coup une petite.


1 - Si toutes ces chenilles proviennent d'une seule ponte d'une même femelle, on peut en déduire que cette espèce d'Apiacée à fleurs jaunes est moins nourrissante que le genre Daucus.

2 - Si il s'agit de 2 pontes différentes de 2 femelles, pourquoi cette sélection dans la plante nourricière? Sachant que la chenille mange un "large" choix d'Apiacées.
D'ou ma question de départ.


Qu'en pensez-vous?


Amicalement
Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conseils et fiche d'élevage : PAPILIO MACHAON (1)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conseils et fiche d'élevage : PAPILIO MACHAON (1)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conseils et fiche d'élevage : PAPILIO MACHAON (1)
» Conseils et fiche d'élevage : PAPILO MACHAON (2)
» Informations d'élevage : PAPILIO MEMNON (1)
» Fiche d'élevage des cétonidae;préparé sur le genre Eudicella
» Fiche d'élevage perso : Besoin d'avis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lepidoptera :: Elevage :: Fiches d'élevage-
Sauter vers: