Lepidoptera

Forum dédié à l'élevage et à l'observation des papillons
 
AccueilFAQRechercherFacebookS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Génétique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Paulo
chrysalide
avatar

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Génétique   Ven 4 Nov 2005 - 14:42

Bon forcement ce n'est pas une colle mais tout simplement des questions qui ne feront que nous cultiver encore plus... Surtout que moi ça m'intérresse :smilel: .

J'aimerais en savoir un peu plus sur la composition de l'organisme (Céllules, chromosomes, gènes) chez les lépidoptères...
Existe t'il des articles ou litérratures "Plus ou moins vulgaristes" ?

Une question que je me pose : Comment s'organise la codification génétique et tout le reste lors des méthamorphoses (Chenille à chrysalide et chrysalide à Imago) ? Ca reste quand même un très grand boulversement à chaque fois... :surpris:
Revenir en haut Aller en bas
Morpion
Papillon
avatar

Nombre de messages : 1452
Age : 34
Date d'inscription : 02/04/2005

MessageSujet: Re: Génétique   Sam 5 Nov 2005 - 9:53

Citation :
Une question que je me pose : Comment s'organise la codification génétique et tout le reste lors des méthamorphoses (Chenille à chrysalide et chrysalide à Imago) ? Ca reste quand même un très grand boulversement à chaque fois... :surpris:

Pour le peu que j'en sache tous les organes sont présents chez la chenille... donc les gènes qui règlent le dévelloppement des ailes, de la trompe, des yeux, etc... sont sans doute inactivés et n'attendent qu'un signal (hormone??) pour se réveiller et construire l'organe. Pour les organes qui s'atrophient le mécanisme est un peu plus connu (pas beaucoup plus quand même) et fonctionne essentiellement par apoptose (suicide cellulaire, déclenché par une hormone)... par contre on ne sait toujours pas pourquoi l'organe s'arrête de dégénérer à un moment donné au lieu de disparaître totalement...

En même temps tout ces mécanismes de croissance et d'atrophisation d'organes sont encore très mal connus pour l'homme... m'étonnerais donc qu'on trouve beaucoup sur les insectes :rolley:

Voila, c'est sans doute tout ce que je peut dire sur le sujet :sarcastic:
Revenir en haut Aller en bas
Paulo
chrysalide
avatar

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Génétique   Sam 5 Nov 2005 - 10:46

Merci Morpion pour ces informations :clin:

Je t'avouerais que j'ai déjà lu ça quelque part mais je ne me rappel plus ou :surpris: et il me semble en plus que c'était encore moins complet que ce que tu m'apprends... Comme quoi il ne devait pas y avoir beaucoup de lignes :blase: . Je ne pensais seulement pas que nous étions encore si pauvre sur ce sujet :surpris: !
Revenir en haut Aller en bas
Morpion
Papillon
avatar

Nombre de messages : 1452
Age : 34
Date d'inscription : 02/04/2005

MessageSujet: Re: Génétique   Sam 5 Nov 2005 - 11:31

Lol, ah oui t'as vraiment pas du lire grand chose alors... parce que j'ai pas dit grand chose :bigrire:

En fait il y a énormément d'études qui sont faites sur ces phénomènes car les possibilités thérapeutiques sont énormes : repousse d'organes lésé ou disparus et cancer (le cancer est en fait une cellule qui perd la faculté de se suicider) en sont les principaux domaines... Mais au plus on entame les recherches au plus on se rend compte de la complexité du phénomène.

Pour faire simple (simpliste?) les organismes sont construits grace aux gènes HOX, qui détiennent le "plan" de l'organisme et si on lit ces gènes on se rend compte que tous les organes sont placés dans le bon ordre : la tête (et ses organes) au début, puis les segments (et leurs organes) dans l'ordre, et enfin l'arrière (et ses organes). Et tous ces gènes sont activés à des degrés divers avant la naissance, ainsi tous les organes sont présents mais à des stades de dévelloppement différents.
Chez l'homme (qui ne subit pas de métamorphose je vous le rappelle :Delfe: ) tous les organes sont déjà formés à la naissance (même si, comme les gonades, tous ne sont pas fonctionnels). Chez les insectes au contraire la larve possède des ébauches d'organes qui ne se dévelloperont pleinement que lors des stades suivants.
Tout se joue sur le degré d'activation des gènes avant la naissance. Et on peut très bien considérér la sortie de chrysalide comme une seconde naissance Wink


Par contre il ne faut pas confondre : l'apparition de nos caractères sexuels humains lors de la puberté est totalement différente. La aussi on retrouve l'action des hormones mais elles ne construisent pas un organe (qui est complet depuis la naissance), elle ne font qu'activer une fonction en dormance, c-a-d la sécrétion de sperme et la libération des ovules.

Si tu veux en savoir plus sur ces phénomènes (à défaut d'en savoir plus sur les métamorphoses des insectes) je peux toujours chercher ce que j'ai chez moi.
En embryologie tu devrais trouver pas mal de choses.
Revenir en haut Aller en bas
Mistic
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 07/10/2004

MessageSujet: Re: Génétique   Sam 5 Nov 2005 - 12:31

Salut,

Voici une petite synthèse que l'on avais fait pour notre TPE en terminale, mais on avais une fiche beaucoup plus compléte car on etais allé voir un professeur a l'Ecole Normale Sup qui nous avais expliqué pas mal de trucs Wink

Donc la je dois aller bosser mais j'essyerai de creuser ma mémoire et de retrouver le papier Wink Sinon, Jean puere va surement passer lol Wink

Unepetite Partie du TPE

"c)-Développement des Lépidoptères et des Coléoptères :


Ce qui fait la particularité de ces deux familles d’insectes, est en fait leur mode de développement. Ils sont dits insectes à "métamorphose complète", ou "holométabole".
Insecte holométabole : insecte dont la larve ne ressemble pas à l'adulte, et passe par un stade nymphal immobile pour parvenir au stade adulte.
Leur cycle de développement se compose de trois stades principaux :

- stade larvaire
- stade nymphal : La métamorphose, au sens propre, débute à la nymphose (mue nymphale) se poursuit durant la vie nymphale, caractérisée par l'immobilité et l'absence d'alimentation, pour s'achever à la mue imaginale. Ce passage d'un état à l'autre comporte trois processus essentiels :
- l'élaboration d'organes nouveaux (histogenèse, à partir de cellules constituant soit des éléments diffus, soit des amas (disques imaginaux) comme les disques alaires qui deviendront les ailes ;
- la destruction d'organes larvaires (histolyse) comme celle de l'appareil digestif;
- des remaniements, comme pour les muscles.
Ces phénomènes sont d'ailleurs souvent entremêlés.
- stade imaginal : insecte « adulte » capable de se reproduire"

Sinon je met un petit truc que nous avions fait sur la Mue sa peut toujours interesser :

TPE :

"d)-La mue

Elle est contrôlée par le cerveau de l’insecte qui synthétise une hormone stimulatrice de la mue, la PTTH. Ensuite, les corpora cardiaca (glandes situés a l’arrière du cerveau) libèrent cette hormone, qui va stimuler les glandes de mue, ou glandes prothoraciques. Ces glandes synthétisent, puis libèrent l’hormone de mue, l’ecdysone, déclenchant ainsi le processus de mue. (Décris plus précisément en annexe)

La mue est donc un phénomène par lequel, après immobilisation et jeûne, l'animal renouvelle sa carapace en rejetant la vieille cuticule ou exuvie, trop étroite et en confectionnant une nouvelle peau, plus vaste. Pour ce faire, les cellules de l'épiderme se détachent de l'ancienne cuticule (apolyse) et commence à en secréter une nouvelle



"


Voilà.

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ifrance.com/lepidoptera/
Paulo
chrysalide
avatar

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Génétique   Sam 5 Nov 2005 - 14:20

Merci pour toutes ces infos c'est déjà très instructif :smilel: Avec tout ça je me suis rendu compte qu'il me manquais les "Hormones"... Chose pour laquelle je ne m'étais encore pas informé... Donc j'ai fait une petite recherche sur le net et j'ai trouvé ce lien très intéressent :
http://www-rocq.inria.fr/who/Marc.Thiriet/Glosr/Bio/Endocrino/Horm.html

Je commence à comprendre certains principes :smilel: bien sûre valables pour l'hêtre humain mais qui peuvent forcement être rapprochés aux insectes "En partie bien sûre"

En résumé (Si je peux me le permettre!?) lors des métamorphoses, le groupe "Cellules - chromosomes - gènes" ne sont pas retransformés dans leur intégralité et restent donc en état. C'est uniquement une question d'activation et remaniements par excitations moléculaires (Hormones) de certains gènes en "Dormance" qui transmettrons ensuite leurs nouvelles et propres "Informations" sous toutes les formes qui peuvent se présentées afin de donner une nouvelle apparence aux organes concernées... !?

Donc ! La combinaison génétique reste la même depuis la chenille à l'Imago mais juste avec quelques modifs et gènes pour certains activés et d'autres désactivés... ?

Corrigez si nécessaire.. Car forcement je n'ai pas le droit d'en faire une thèse :bigrire: .

:smilel:
Revenir en haut Aller en bas
Mistic
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 07/10/2004

MessageSujet: Re: Génétique   Sam 5 Nov 2005 - 14:25

Oui,

La combinaison génétique est la même la seule chose c'est que les gènes ne s'activent qu'au fur et a mesure de la croissance, comme chez les humains, comme les génes homéotiques je crois.

再见

Vincent
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ifrance.com/lepidoptera/
Morpion
Papillon
avatar

Nombre de messages : 1452
Age : 34
Date d'inscription : 02/04/2005

MessageSujet: Re: Génétique   Sam 5 Nov 2005 - 15:23

C'est d'ailleurs une des clés de la différentiation cellulaire :
Comment expliquer sinon que dans un individu un globule blanc et un neurone, ou bien un spermatozoide ont exactement le même génome.

Citation :
La combinaison génétique est la même la seule chose c'est que les gènes ne s'activent qu'au fur et a mesure de la croissance, comme chez les humains, comme les génes homéotiques je crois.
Par contre je nuancerais, les gènes ne s'activent pas au fur et à mesure mais au moment opportun, certains s'activerons très vite après la fécondation et ne seront plus jamais activés par après, ainsi le génome est bien plus sollicité durant la phase embryonnaire et foetale que par la suite. Par la suite les gènes architectes ( les gènes HOX, homéotique) sont beaucoup moins activés que les gènes du métabolisme...

Et on peut encore aller plus loin en disant que le génome s'exprime différemment pour chaque cellule = les gènes codant les sucs digestifs par exemple (ce n'est pas exactement ça mais bon... c'est pour l'exemple) ne seront utilisés que par les cellules intestinales et jamais par les cellules de la plante du pied :bigrire:
Une cellule remplit sa fonction en lisant une infime partie de son génome et n'utilise jamais le reste...
Revenir en haut Aller en bas
Mistic
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 07/10/2004

MessageSujet: Re: Génétique   Sam 5 Nov 2005 - 16:45

C'est ce que je sous entendais par au fur et a mesure lol :sarcastic:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ifrance.com/lepidoptera/
Morpion
Papillon
avatar

Nombre de messages : 1452
Age : 34
Date d'inscription : 02/04/2005

MessageSujet: Re: Génétique   Sam 5 Nov 2005 - 16:57

je m'en suis douté après coup... :clin:
Revenir en haut Aller en bas
Mistic
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 07/10/2004

MessageSujet: Re: Génétique   Sam 5 Nov 2005 - 17:39

:pouceup:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ifrance.com/lepidoptera/
Paulo
chrysalide
avatar

Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Génétique   Sam 5 Nov 2005 - 19:59

Ok c'est compris :pouceup: !

Une autre question :smilel: ? :bigrire: Aller !

En ce qui concerne les hormones, je veux parler là des signaux moléculaires...
Pour l'homme par exemple, ces molécules sont t'elles les mêmes pour chaque individus ? (Bien sûre je n'entends pas mélanger celle de la croissance avec celle de la puberté sexuel pour exemple, qui forcement doivent être différentes mais comparer celles ci entre individus du même "Ordre"...) Car si on devait comparer les hormones d'une même "Action" entre un chat et une souris, different t'elles ?

Forcement j'aurais tendance à répondre a ma question par un oui...
Revenir en haut Aller en bas
Morpion
Papillon
avatar

Nombre de messages : 1452
Age : 34
Date d'inscription : 02/04/2005

MessageSujet: Re: Génétique   Sam 5 Nov 2005 - 20:09

Oui les hormones sont les mêmes au sein d'une même espèce ... en général :sarcastic:

En effet, la composition des hormones étant codée par les gène (et vi ça fait aussi manuel de chimie :bigrire: ) il peut arriver qu'une mutation mal placée chamboule la composition de l'hormone en question... mais gros problème les cellules sur lesquelles l'hormone devrait agir resterons insensibles car les cellules ne reconnaîtrons pas l'hormone...
C'est un peu le même problème que les myopathes sauf qu'eux ont une déficience dans le codage d'une protéïne et non pas d'une hormone.

Donc on peut trouver des hormones différentes que la moyenne mais il s'agit très souvent de maladies...

Et entre les espèces on retrouve souvent des hormones communes (l'adrénaline par exemple qui est répandue chez beaucoup de mammifères) tandis que d'autres seront spécifiques... C'est somme toute logique si on considère que tous les mammifères ont un ancêtre commun :clin:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Génétique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Génétique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le substrat synthétique EPIWEB
» Définition des termes utilisés en génétique
» mouche-tique ...
» Cloture bon marché et esthétique!
» [Fiche] Gerbilles : génétique et Couleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lepidoptera :: Accueil et Généralités :: Jeux-
Sauter vers: