Lepidoptera

Forum dédié à l'élevage et à l'observation des papillons
 
AccueilFAQRechercherFacebookS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 histoire d'une serre sous lumière électrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
flashcom
Papillon
avatar

Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 23/03/2005

MessageSujet: histoire d'une serre sous lumière électrique   Mar 12 Juil 2016 - 14:02

Bonjour,
je crée ce sujet pour donner peut-être des idées et puis parce qu'il soulève pas mal de questions.
Entre autre, c'est l'aboutissement d'une réflexion sur les priorités de vie, et particulièrement comment et pourquoi investir dans une passion tout en respectant les priorités différentes des autres habitants de la maison. De quoi écrire pendant des heures, temps que je ne compte pas prendre, rassurez vous... :smilel:

Comme nous ne sommes pas sur un forum de philo, plutôt que de longs discours inutiles, je vais poster quelques photos de l'évolution de ce projet qui a duré quelques années et qui s'est achevé il y a quelques semaines par la vente de la maison. (mais comme il y a un nouveau projet en cours, ce n'est pas complètement triste)

Le résultat est plutôt mitigé, en terme de résultat pour l'élevage de papillons, surtout en regard du coût en temps et en argent nécessaire pour la réalisation du projet, mais satisfaisant pour la vie de la maison dans son ensemble, et pour l'élevage de quelques espèces de papillons diurnes, en particulier les heliconius.

L'histoire en quelques photos :

debut des travaux en 2006 après démolition de l'existant (local chaudière de la maison)




Après travaux, le local adjacent qui était très sombre devient une chambre avec salle de bain et est éclairé par la lumière électrique de la serre qui fonctionne treize heures par jour.





Les grands principes de départ étaient :
la récupération du conduit de cheminée pour l'arrivée d'air frais dans le local si besoin, installation d'un chauffage centrale par le sol branché sur le deuxième circulateur de la chaudière à granulé. Isolation complète de la pièce avec du ciment étanche projeté, sans trous dans les murs pour éviter de détériorer le reste de l'habitation et en particulier des pièces environnantes avec le taux d'humidité toujours proche de 100%.
Création d'un local technique dans un doublage du mur pour gérer l'automatisation de l'arrosage et de l'éclairage. Un éclairage par les installation électriques qui vont varier pour parvenir sur la fin du projet à un éclairage comportant trois lampes HPS de 400 W et et quatre rampes de néons horticoles de 200 W soit un coût d'utilisation non négligeable.

Voilà la suite cette évolution, qui va varier pendant trois ans, en modifiant progressivement les aérations, l'emplacement des lumières, des plantes.














Voilà résumé beaucoup d'heures de boulot et beaucoup d'argent pour un élevage de papillons. :smilel:

Les résultats sont quand même au rendez vous :
quelques photos de certains des élevages :

http://www.villefranche-ecoles.org/perso/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
Alexandrose04
Papillon
avatar

Nombre de messages : 189
Age : 28
Date d'inscription : 24/03/2016

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Mar 12 Juil 2016 - 22:52

Bonjour Michel,

En voilà une superbe réalisation ! cheers

Bien sur, une telle création laisse rêveur, mais je suppose qu'il a dû falloir quelques négos avec la famille pour démarrer le projet Very Happy

C'est vrai qu'avec la passion, on ne compte pas... et si jamais on cumule plusieurs passions, ça devient carrément dément.

En tous cas bravo pour cet aboutissement (et bonne chance pour le chantier suivant thumright )
Revenir en haut Aller en bas
Ludovic
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2286
Age : 31
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Mar 12 Juil 2016 - 23:02

Hello !

Je suis bluffé ! :surpris:

L'intégration ou plutôt l'aménagement dans la maison c'est fort, très fort. Bravo pour la finalité qui donne un sacré rendu !

L'humidité a dû te causer des soucis quand même ?

_________________
@+ Ludovic
Revenir en haut Aller en bas
chevg3t
Papillon
avatar

Nombre de messages : 1209
Age : 53
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Mar 12 Juil 2016 - 23:38

Formidable :smilel:
Revenir en haut Aller en bas
Sabine
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1450
Age : 49
Date d'inscription : 19/06/2009

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Mer 13 Juil 2016 - 7:57

Magnifique !!! je vais, de ce pas, montrer ta belle réalisation à mon homme!!! Formidable!! superbe intégration, magnifique ambiance !! BRAVO!!
Moi qui suis souvent obligée de débrancher ma volière chaude (dont les lumières sont automatisées) quand j'ai du monde qui dort dans le canapé, je me demande..... c'est une chambre principale ou une chambre d'amis occasionnelle?
En tout cas , c'est vraiment une belle réalisation !!!

_________________
http://www.umeko.fr/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.umeko.fr/
flashcom
Papillon
avatar

Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 23/03/2005

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Mer 13 Juil 2016 - 15:15

Concernant les négociation avec la famille, pas de problème, puisque cela a permis de créer un espace habitable supplémentaire au lieu d'une pièce sombre. Généralement quand cela n'empiète pas sur l'espace de quelqu'un d'autre, que tout le monde y gagne, que l'argent engagé ne concerne que celui qui est à l'origine du projet, cela passe je crois. Après cela dépend nécessairement des relations entre les gens, de la manière de concevoir l'espace commun, l'espace personnel, l'argent commun, l'esthétique, enfin bref des rapports humains en général. Mais j'aurais du mal à concevoir les choses autrement. Tout cela ouvre en effet le chemin vers de vraies discussions sur les rapports de couple et les rapports aux autres en général. Je conçois que cela puisse être une souffrance de vivre dans un environnement qui  ne nous convient pas, il est nécessaire non pas de faire des concessions mais de trouver des compromis.
Concernant l'humidité, pas de problème, puisque tout a été fait pour que l'espace de la serre soit isolé comme un espace extérieur à la pièce: nécessité d'une évacuation au centre de la serre, d'une étanchéité, d'une ventilation, d'une prise d'air extérieur (plusieurs même). Je nettoyais au karcher.  Le problème concerne la vitre qui même en double vitrage a tendance à se couvrir de buée, il a fallu placer des ventilateurs dirigés sur le vitrage pour la faire disparaître. La vitre n'apprécie guère les traces de calcaire laissées par l'eau. Cela a pris un peu de temps pour que l'arrosage soit au point. Et puis quelques problèmes de condensation d'eau dans le tuyau d'évacuation qui devait traverser toute la maison et en particulier les parties froides du greniers. L'air arrivant à 30° et chargé d'eau à 100%, la condensation dans les tuyaux, en hiver, finissait par s'accumuler et former une poche d'eau qui empêchait l'air de passer. Il a fallu bricoler un système pour évacuer ce surplus d'eau (un coude dans le tuyau avec un dispositif de flux anti-retour).

Sabine, il s'agit bien d'une chambre principale, mais la serre ne fait pas partie de la pièce. C'est une vue de l'esprit en réalité, mais qui change pas mal de chose dans la manière de la concevoir : tu éteins ta lumière quand il s'agit d'un meuble qui génère de la lumière. Si tu penses une fenêtre sur un espace extérieur, il ne te vient pas à l'esprit d'éteindre le soleil : tu mets des rideaux ou des volets. Ici, il n'y en a pas, mais c'est un parti pris. Il n'y en a pas non plus sur les fenêtres extérieures.Je précise cela, car la circulation de la pièce et d'une habitation d'une manière générale est en réalité défini par ces représentations. Concrètement, cela suppose que l'aménagement de la pièce adjacente est conçu comme donnant sur un jardin intérieur. Le corollaire de cela, est que si la serre cesse d'être une serre (un brusque changement d'idée Smile ) il faut alors réaménager la pièce en question sinon l'espace ne devient plus lisible (utilisable). Ce serait comme de construire un mur à 10 cm de la fenêtre de ton salon. C'est donc un projet qui engage sur le long terme. Les futurs occupants (ou plutôt les actuels occupants) du reste, vont la garder en tant que serre, ce qui est intéressant pour celui qui veut se lancer dans le projet, mais un peu déroutant pour des acheteurs ordinaires.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
chevg3t
Papillon
avatar

Nombre de messages : 1209
Age : 53
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Mer 13 Juil 2016 - 20:05

C'est remarquable. Par contre les frais de fonctionnement électrique devaient être conséquent mais quand on aime on ne compte pas :smilel:

Mais pourquoi les H. charitonia ne s'habituaient ils pas dans cette serre? Comment se comportaient ils?

A part les H melpomene, as tu essayé d'autres papillons dans cette installation?
Revenir en haut Aller en bas
flashcom
Papillon
avatar

Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 23/03/2005

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Mer 13 Juil 2016 - 23:07

Merci.
J'avais calculé environ 90 euros par mois d'électricité.
Sinon les photos que j'ai mises en lien dans le premier message montrent principalement les espèces que j'ai testées (merci JPV).
Mon espèce préférée c'est erato que je trouve particulièrement attachant, intéressant et délicat dans son comportement et dans l'individualité de chacun d'eux. Si il ne fallait en garder qu'une ( et qu'elle veuille bien fonctionner) ce serait elle J'en ai eu quatre ou cinq générations je crois mais ils se sont avérés à terme plus compliqués à maintenir que melpomene que je commence à bien connaître.

Les dryas ont eu des comportements variables. Certains n'ont pas volé longtemps et d'autres se sont tellement reproduits qu'il a fallu que je m'en débarrasse, car ils mangeaient tout, il y en avait des centaines.

Les papilios lowi ont également fonctionné de manière erratique : par moment ils étaient trop nombreux et je ne réussissais pas à maintenir la population dans les limites du supportable( j'ai quand même 20 citronniers de taille variable) soit ils se faisaient décimer par les maladies et disparaissait dans les derniers stades (ça, ça énerve).
Les parides volaient très bien, se reproduisaient mais mangeaient énormément, tout comme les siproeta. Je n'ai jamais eu de ponte de morphos.
Les greta oto ont été décimés par les feuilles de bananiers dans lesquelles ils se noyaient...
D'autres moins notables ont de fait de cours séjours.
Presque toutes se sont reproduites,mais plus ou moins longtemps.
Quant aux charitonia, ils n'ont jamais vécu plus de deux ou trois jours adulte. Même ayant grandi dans la serre, ils volaient mal et ne parvenaient pas à se repérer.

Enfin bref, lumière électrique ou pas, chaque serre a son histoire et ses bizarreries, comme chez tout le monde il me semble. Anartia amathea par exemple a fait plusieurs générations dans la petite serre de l'école et pas chez moi.

Mon objectif est de parvenir à élever au moins une espèce qui dure indéfiniment, je ne crois pas que la consanguinité puisse-t-être un frein à cela, à condition d'en avoir suffisamment et de gérer correctement les plantes...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
chevg3t
Papillon
avatar

Nombre de messages : 1209
Age : 53
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Sam 16 Juil 2016 - 21:57

Bonjour,

J'ai le même objectif et je n'y arrive pas. Mon problème c'est l'hiver, ma serre extérieure arrive à ses limites mi novembre et ma petite serre intérieure ne permet des reproductions que de manière aléatoire. J'arrive à garder sans problème des H charitonia, qui est mon papillon préféré, d'avril à novembre puis j'ai un problème. Je n'ai par contre jamais eu de chance avec H melpomene.

Actuellement tout en essayant toujours de faire passer l'hiver aux H charitonia j'essaye de me reporter sur des espèces que je puisse faire diapauser pendant l'hiver.

Pour les Anartia amathea sur quelles plantes les fais tu? Mon problème pour beaucoup de nymphalides (Anarthia, Precis, etc...) ce sont les plantes nourricières. J'ai bien un Ruellia que m'a passé Sabine mais je suis limité en quantité et il est très sensible au gel.

Revenir en haut Aller en bas
flashcom
Papillon
avatar

Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 23/03/2005

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Lun 18 Juil 2016 - 17:43

De ce que j'ai cru constaté, tous les papillons ne réagissent pas de la même façon aux différentes ondes lumineuses et H charitonia visiblement n'aime pas la lumière émises par les HPS. Il existe maintenant des leds horticoles qui permettent de faire varier ces différentes lumières à l'aide de plusieurs variateurs. (attention le prix n'est pas anecdotique > 1000€)
Je compte en installer dans mon nouveau projet en complément de lumière naturelle pour l'hiver, ne serait-ce que pour avoir des fleurs toute l'année. Il est possible également de demander au fabricant de concevoir des lampes sur mesure avec toutes les longueurs d'onde que l'on désire. Mais je n'ai absolument aucune idée des besoins. Encore des tests à faire au petit bonheur la chance, si tu veux tenter le coup.
C'est en hiver que j'obtenais les meilleurs résultats avec H melpomene : je pouvais faire varier l'air frais et l'air chaud à volonté (frais la nuit aux alentours de 19°) et chauffage au petit matin par la dalle juste avant que les lampes ne se mettent en action, pas de danger que des maladies viennent de l'extérieur, et le soleil artificiel tous les jours (aucun risque de mauvais temps).
Pour les Anartia amathea, ils étaient sur ruellia également. Ils mangent peu ces petits papillons. J'en ai 7 ou 8 pots bien fournis qui se resèment également un peu de partout au milieu de toutes les autres plantes. Facile à bouturer, à semer également, mais tout cela prend de la place. Pas évident de tout rentrer l'hiver en plus des autres plantes. Pour les siproetes, il en faudrait une trentaine de pots.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
djibb
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1386
Date d'inscription : 03/05/2008

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Lun 18 Juil 2016 - 21:33

Pour cout de fonctionnement d'une installation électrique, il faut compter 1,3 € par W consommé sur un an.
Donc.. 600W : environ 1000 euros (on arrive à tes 90€ par mois)

La question... pourquoi ne pas utiliser..... des DEL ?
DEL étanches...
Parce que là... ça devient hachement cher : ) à l'équipement et au fonctionnement.

Pur les plantes, pas mal font pousser du hors-sol avec ça...
Revenir en haut Aller en bas
http://flickr.com/photos/djibb
flashcom
Papillon
avatar

Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 23/03/2005

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Mar 19 Juil 2016 - 5:52

Je n'ai pas utilisé de leds ou DEL parce que en 2006, les produits n'étaient encore vraiment pas au point. Il existe encore peu de tests faits pour l'instant sur leur utilisation. Je suis en train de me renseigner pour la réalisation en cours, mais il s'avère que les leds horticoles produisent une lumière qui n'est pas franchement agréable pour le confort de nos propres yeux (lumière qui apparait violette, c'est assez laid à mon goût) : d'où la nécessité de se renseigner pour trouver un compromis entre notre visuel et le besoin des plantes ( et des papillons, mais là ça va être un peu un coup de poker).
Et puis les données sont quand même très complexes pour le choix des lampes. Pour ceux qui ont envie de se pencher sur le coté technique (personnellement, ça me fatigue  :sarcastic:   ) :
http://tomodori.com/wikitomo/index.php?title=PMAEL:_Spectre_de_la_lumi%C3%A8re_produite_par_des_LED_et_son_efficacit%C3%A9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
chevg3t
Papillon
avatar

Nombre de messages : 1209
Age : 53
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Mar 19 Juil 2016 - 16:45

Bonjour,

J'ai aussi constaté que selon les papillons le rayonnement lumineux émis à une importance. Mais je n'ai pas non plus réussi à en tirer quelque chose. On trouve peu de chose sur internet sur la perception des longueurs d'ondes par les papillons contrairement aux plantes.

Il est fort possible que les yeux de H charitonia soit plus ou moins aveugles aux longueurs d'onde majoritairement émises par les HPS contrairement à ceux de H. Melpomène. Dans ma petite serre intérieure je n'ai jamais voulu essayer une HPS pour des raisons de budget et de chaleur dégagée. J'ai essayé des lampes MG avec des résultats assez décevants sauf si je les entoure d'une moustiquaire mais alors c'est laid. Sans moustiquaire, les papillons sont trop attirés et la forme particulière de ces lampes leur casse les ailes.

Les LEDs me plaisent bien mais la longueur d'onde émise, à dominante rouge, pour qu'elle soit favorable aux plantes change notre perception des couleurs. Si on peut régler la longueur d'onde et l'adapter aux yeux des papillons, aux nôtres et aux plantes en fonction des moments alors il y a peut être de quoi faire.

L'autre problème c'est d'émettre assez de lumen pour satisfaire les besoins des plantes à fleur. Avec une lampe MG ou des fluos il est hors de question de pouvoir maintenir un lantana en fleur tout l'hiver. Avec des HPS ou des LEDs je ne sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
chevg3t
Papillon
avatar

Nombre de messages : 1209
Age : 53
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Mar 19 Juil 2016 - 17:01

Dès que j'ai le temps, je vais étudier le lien que tu as envoyé qui est très intéressant.

J'avais commencé à faire une étude sur les puissances et les longueurs d'onde en fonction des plantes installées, des yeux des papillons (le point pour lequel je suis dans le brouillard faute de données) et nos yeux qui sont aussi des capteurs très imparfaits mais je ne l'ai jamais finie.
Revenir en haut Aller en bas
flashcom
Papillon
avatar

Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 23/03/2005

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Mar 19 Juil 2016 - 21:37

J'ai testé (avec un luxmètre uniquement, je ne sais pas si le nombre de lumen est un critère pertinent) sur les floraisons des lantanas : en dessus de 3500 lux 12 heures par jour, ils sont en fleurs constamment, même en plein mois de janvier, même sous les tubes fluos (4X55W) mais à courte distance, il y avait une floraison plus abondante que les lantanas sur ma terrasse exposée à l'est au mois de juillet. Pour les pentas qui se comportaient malheureusement assez mal par ailleurs, 2000 suffisaient.

edit : je crois que j'ai du faire une erreur, il s'agit de la croissance pas de la floraison.
bon, à reconfirmer. Mais en tout cas ça fleurit, c'est sûr.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
P.Zalmoxis
chenille


Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 27/05/2014

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Mer 17 Aoû 2016 - 8:14

Vraiment superbe!!!
Revenir en haut Aller en bas
0live3o
Papillon
avatar

Nombre de messages : 153
Age : 48
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Mer 17 Aoû 2016 - 8:57

Salut
Extraordinaire !!! Je ne sais quoi dire de plus 😊
Revenir en haut Aller en bas
flashcom
Papillon
avatar

Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 23/03/2005

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Dim 11 Sep 2016 - 0:03

Bonsoir,
merci pour les compliments,

Je voudrais continuer ici à développer ce post, parce que il me semble que la lumière électrique a de beaux jours devant elle pour ce type d'installation avec les évolutions des leds justement et des pratiques horticoles qui y sont afférentes. Je suis en train de mettre en place une autre installation en partie sous lumière naturelle, mais qui nécessitera également un complément en lumière artificielle pour permettre de passer l"hiver sous de bonnes conditions, c'est à dire continuer un élevage sans aucun arrêt pendant l'hiver.

L'hiver pour les élevages de diurnes soulève des problèmes de lumières à la fois pour les problèmes de nourriture des adultes avec les plantes nectarifères qui, si elles survivent très bien à l'hiver, ne produisent malheureusement plus de fleurs pendant ces périodes, ou très peu, et pour les plantes nourricières qui passent également l'hiver très bien, mais en stoppant leur croissance, ce qui pose également des problèmes pour les chenilles en particulier d'héliconius qui ne vont bien que sur des plantes en croissance avec de jeunes pousses.
Les besoins différents des unes et des autres peuvent être résolus grâce des lampes ciblées pour chaque plante. il reste à déterminer ces besoins, et de gérer l'espace disponible de vol et croissance des plantes. De plus l'effet esthétique de l'élevage est à prendre en compte ce qui ne facilite pas non plus l'installation par rapport à un seul élevage de production horticole.

J'ai déjà quelques données et je vais mettre en place quelques tests. Mais je souhaiterais savoir si certains ont pour projet de se lancer dans ce type d'opérations, sachant qu'il s'agit toujours d'investissements (relativement, cela dépend des moyens de chacun) importants pour des projets personnels et non professionnels  ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
chevg3t
Papillon
avatar

Nombre de messages : 1209
Age : 53
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Dim 11 Sep 2016 - 17:06

L'hiver est effectivement le problème majeur. Maintenir une serre extérieure au delà de mi-novembre dans ma région (RP) n'est pas réalisable sans chauffage ni éclairage et ce serait irréaliste de vouloir avoir 28°C avec moins de 0°C dehors. Je cherche donc toujours le moyen de faire passer l'hiver à mes diurnes dans de bonnes conditions.

Par contre, malheureusement, contrairement à toi, je ne dispose pas, pour l'instant, de l'espace en intérieur pour me lancer dans une réalisation à grande échelle. Par ailleurs, le budget (équipement et électricité) pour avoir des lampes performantes qui permettent la croissance et la floraison des plantes reste assez élevé (c'est bien sur relatif et tout dépend de la limite qu'on se fixe).

Après analyse du problème avec mes propres contraintes, j'en ai conclu que l'hiver je ne devais viser que le maintien de mes souches jusqu'au printemps. Et c'est dans cet objectif que je vais faire mes essais. C'est à dire travailler sur l'utilisation pratique d'une enceinte de taille réduite mais suffisante, nourriture artificielle et un éclairage adapté aux papillons mais probablement pas suffisant pour les plantes à fleur. Les plantes pour la ponte ne serait ajoutées qu'en fonction des besoins et leur croissance serait prévue ailleurs dans la maison.

Ma première "petite" enceinte intérieure (1,5 m3) qui a fait l'objet de plusieurs posts donne des résultats médiocres du fait d'un certain nombre de défauts que j'ai analysé (c'est trop long de les décrire ici, même si un jour cela serait intéressant pour éviter à d'autres de commettre les mêmes). Je vais, dès que possible, me mettre sur une nouvelle mini volière en changeant quasi radicalement de schéma de conception et d'utilisation pour laquelle j'ai des idées. Si cela fonctionne bien je vous en ferais profiter sinon j'aurais limité mes investissements de toute façon.

Même si nos objectifs sont un peu différents, je reste particulièrement intéressé par tes essais.

Revenir en haut Aller en bas
flashcom
Papillon
avatar

Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 23/03/2005

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Ven 16 Sep 2016 - 21:32

Bonsoir,
je viens de commander des lampes LED après étude des besoins en micromoles qui se situeraient dans une fourchette idéale de 400 à 800 mol.m2.s-1. Je commence doucement avec quelques lampes pour une consommation de 250 W qui devrait faire la même production que 3HPS de 400 W, (attention cela ne marchera pas pour le cannabis) mais avec une organisation spécifique. (plus modulaire et plus proche des plantes)
La quantification en lumens devient obsolète puisque apparemment un lux mètre ne mesure qu'une quantité de lumière dans les spectre adaptée à la vision humaine, ce qui représente seulement 35 à 40% des lumières utiles pour les plantes en lampes MH et encore un peu moins pour les HPS. L’unité  de  mesure  pertinente  pour  un  éclairage  horticole  est  le  rayonnement  PAR  (Rayonnement Actif pour la Photosynthèse) exprimé en μmol.m-2.s-1 ou en Watts (PAR)/m2.

Pour la faire particulièrement résumée, le bleu permet de diminuer la distance entre les nœuds des tiges (pour maitriser la hauteur des plantes et plus de fleurs par plant), et le rouge permet de lancer et maintenir la floraison. Inutile donc pour la croissance des passiflores d'utiliser des lampes violettes, la lumière blanc froid devrait suffire (et en même temps rétablir l'esthétique de notre propre vision) alors que les nectarifères devraient passer en spectre légèrement violet (un peu moche quand même).
Par ailleurs, comme nos plantes nectarifères sont toutes originaires de l'équateur, une photopériode proche des 12 heures semble la plus adaptée pour n'avoir aucun arrêt dans la floraison.
Les plus exigentes restent les lantanas, quoique ce soit moindre que de simples tomates ou poivrons. les moins exigentes sont les manettia et les verbenacées (Duranta repens) qui se satisfont d'un peu moins.
La question de l'esthétique restent à l'étude, en particulier pour la distance des lampes aux plantes qui doit être réduite pour être efficace, et pour moi il ne s'agit pas de faire de la production horticole, mais également un jardin paysager. Je fais le choix cependant de privilégier un éclairage ciblé, plutôt que de gros panneaux qui consommeraient plus pour un rendement moindre mais permettrait plus de flexibilité pour leur organisation, d'autant qu'ici il s'agira de complément à la lumière du jour et non pas d'un éclairage tout électrique comme dans la version de ce post.
J'hésite à mettre le coût pour ne pas être dissuasif, (voire écœurant pour certains, mais je préfère continuer à rouler dans ma poubelle et élever des papillons). Cela reste quand même LE problème...

Je vous tiendrai au courant de mes essais dans quelques mois.
D'autres candidats  ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
Stef
Papillon
avatar

Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Sam 17 Sep 2016 - 15:07

Voilà un projet étudié dans les moindres détails. chapeau.
Hâte de voir le résultat :clin:

En ce qui concerne ton problème de distance lampe -> plantes; une idée m'est venu en lisant ton post. Il existe la lentille de Fresnel qui, si j'ai bien compris le principe, concentre le faisceau lumineux sans perte d'intensité. Peut-être que ça te permettrai d'augmenter la distance ? ou pas ...

Je n'ai jamais utilisé ce genre de lentille donc c'est juste une supposition.
Revenir en haut Aller en bas
kingeider
Papillon
avatar

Nombre de messages : 193
Age : 40
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Sam 1 Oct 2016 - 14:12

Bonjour,

Je viens de découvrir ce post! c'est vraiment top! un vrai malade comme moi ce flashcom!
Revenir en haut Aller en bas
flashcom
Papillon
avatar

Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 23/03/2005

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Sam 1 Oct 2016 - 21:19

Stef, tu as probablement raison puisque certains constructeurs (horticoled sur ces XMAX V3 en utilisait mais a arrêté sur la version 4) n'utilisent plus de lentilles précisément pour diminuer la hauteur des cultures (ce qui a un intérêt quand on a peu de hauteur dans le cas de culture illicite en particulier dans une box). Les lampes que j'ai commandées n'en possèdent pas et le fabricant (ISLED : une seule personne dans la boite, et avec qui j'ai passé quelques heures au téléphone) ne propose pas de modèles particuliers de lampes, mais des spectres personnalisés en fonction des besoins des plantes ciblées. Je reçois mes lampes dans la semaine qui vient, mais il faudra quelques temps et pas mal de réglages pour se rendre compte de l'efficacité.

kingeider, merci du compliment, d'autant plus que j'ai entendu parler de ton projet confidentiel qui atteint, si j'en crois ce qu'on m'a dit, un sommet dans la démesure (et un budget élyséen) qui renvoie tout le monde dans la cour des tout-petits. Du reste si tu as besoin d'un pôle pédagogique, je pose ma candidature :smilel:


Dernière édition par flashcom le Dim 2 Oct 2016 - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
Stef
Papillon
avatar

Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Dim 2 Oct 2016 - 19:43

:coucou:

Hâte de voir le résultat :clin:



Sinon, pour la lentille de Fresnel, si jamais tu veux tester, on en trouve notamment là: http://www.lentille-de-fresnel.com/


Revenir en haut Aller en bas
flashcom
Papillon
avatar

Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 23/03/2005

MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   Dim 20 Nov 2016 - 21:07

Bonsoir,
voilà le projet 2  en quelques photos.
tout d'abord le décor pour situer un peu la chose, avant, dans son jus, et puis après pas mal de travaux il faut bien l'avouer, de temps passé, et d'énergie... D'autant que le reste de la "maison" a subi le même traitement en  partant du même point de départ : presque 3 ans plus tard donc. Un bon gros délire, surtout quand on n'a pas les moyens et qu'il faut bosser pour le réaliser...



un vue pour la frime en photo panoramique, (bah oui je suis assez content du résultat  :smilel: ) vue des deux cotés (vue de la serre chaude en bas, vue de la serre froide en haut pour ceux qui suivent).


Et vue du séjour, (qui lui n'est pas encore habitable  :smilel: ) pour rester dans le coté salon/jardin d'hiver/serre à papillons.


Il reste quelques détails à régler (un ou deux enduits, une ou deux prises qui sont encore en attente, les plantations en bonne place, un ou deux trucs en métal et un aquarium) mais beaucoup d'ajustements à faire pour régler l'hygrométrie, la ventilation et l’homogénéisation de la température dans la partie chaude, qui est actuellement chauffée à 27 en milieu de pièce par un poêle à pellets, mais qui du coup est assez sèche en journée et remonte aux alentours de 80% la nuit pour 15°. La partie froide est maintenue à 11° quand même, par un poêle à pétrole qui tourne très peu, et est ventilée pratiquement en continu pour descendre l'hygrométrie en dessous de 90%.

Et puis pour reprendre le sujet de départ, le rendu des couleurs des lampes LED que je viens d'installer hier. Les lampes de floraison produisent une lumière violette assez dégueulasse, soyons honnêtes, mais cela passe avec la lumière du jour. En revanche les lampes de croissance sont assez proches de la lumière du jour en terme de rendu pour nos yeux.


Je n'ai donc pas encore de suivi de la croissance des plantes, puisqu'elles viennent d'être installées. Mais je vous tiendrai au courant de la suite.

En attendant, c'est la huitième génération de melpomene qui vole dans la serre depuis le mois de mai, si mes comptes sont exacts.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   

Revenir en haut Aller en bas
 
histoire d'une serre sous lumière électrique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» histoire d'une serre sous lumière électrique
» Fondations récupérant la chaleur de la sous toiture
» la triste histoire de ma petite neige
» Histoire d'un objet culte : le canapé
» Ma nouvelle serre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lepidoptera :: Elevage :: Matériel / Installations-
Sauter vers: