Lepidoptera

Forum dédié à l'élevage et à l'observation des papillons
 
AccueilFAQRechercherFacebookS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 histoire d'une serre sous lumière électrique

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Stef
Papillon
Stef

Nombre de messages : 597
Date d'inscription : 17/07/2006

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyMer 14 Fév 2018 - 9:11

:coucou:

Merci pour le partage continu de ton élevage, ces toujours intéressant d'avoir un suivi sur une longue période.
Bon courage pour Chrysodeixis chalcites, c'est vraiment une plaie quand ça s'installe dans une culture. De ce que j'ai vu, ces chenilles ont tendances à se laisser tomber au sol quand elles sont dérangées; si tu as la possibilité, essaies de mettre un bout de tissu autour des pieds de tes plantes quand tu "chasses" ces chenilles, ça te permettra de récupérer les fuyardes...

Bonne continuation :clin:
Revenir en haut Aller en bas
flashcom
Papillon
flashcom

Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 23/03/2005

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyMer 14 Fév 2018 - 15:21

Voilà la transformation d'un coté d'une boite d'élevage en piège lumineux. Toutes les faces étaient prévues à l'origine  pour être démontées, pour faciliter l'entretien et le remplacement des tissus. J'ai donc bricolé une nouvelle face, en conservant celle d'origine en lieu sûr, placé un haut opaque qui sert de support à la douille de la lampe et mis un cache amovible devant la fenêtre, ce qui me permettra de vérifier le contenu de la boite avant d'ouvrir la porte pour récupérer les éventuels papillons pris au piège à l'intérieur. J'ai remis dans le photomontage le principe mis en lien par Stef pour ceux qui ne connaissent pas. Les dimensions ne sont pas les mêmes, évidemment...
Je ne sais pas encore si cela va fonctionner pour  Chrysodeixis chalcites. Cela pourra toujours servir de boite de fécondation des espèces locales comme S.pavonia dont j'ai un cocon femelle. Et puis cela me rappelle un temps lointain où gamin je bricolais avec ce principe des cages pour attirer les mâles des papillons du coin. En attendant les bestioles sont devenues beaucoup moins présentes à force de les écraser dès que j'en vois une. Mais je ne me fais pas trop d'illusion, il en reste toujours une ou deux qui passent au travers.

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 079
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
Stef
Papillon
Stef

Nombre de messages : 597
Date d'inscription : 17/07/2006

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyMer 14 Fév 2018 - 17:09

thumright

Revenir en haut Aller en bas
flashcom
Papillon
flashcom

Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 23/03/2005

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptySam 30 Juin 2018 - 17:59

Bonjour à tous,
quelques nouvelles rapides, mais je tiens à ne pas perdre le fil, malgré quelques problèmes de gestion familiale.
N'ayant pas pu m'occuper de la serre ces derniers mois, du moins pas correctement, les rongeurs (rats fruitiers) se sont installés comme s'ils étaient chez eux. De ce fait, la totalité des chrysalides de memnon se sont faites dévorées. La population de melpomene a chuté pour tomber à environ 35 adultes fin avril. Les cochenilles se sont régalées des plants de lantanas. Les passiflores ont disparu entièrement de la petite serre. Le 35 pots prévus pour l'hiver ont fini la saison  en bien mauvais état. En tout cas, il n'en faut pas moins. Bilan un peu tristounet...

Ceci étant depuis deux mois, le soleil étant revenu, les plantes vont mieux. les coccinelles reprennent de la place et se sont multipliées en très grand nombre du coup. Les rongeurs ont été expédiés ad patres avec du poison. Désolé pour eux, mais ne se faisant plus prendre dans les pièges, et les ondes sonores étant inefficaces, il m'a fallu prendre des mesures plus radicales.

La population de melpomene est remontée à un niveau normal (environ 150 adultes et autant de chenilles et chrysalides). Il reste un salamis éclos au mois d'aout dernier et qui volette quand l'envie le prend. Plus de papilio, cela permettra aux citrus de se refaire une santé en attendant. dommage quand même pour la souche.
Je vais me calmer un peu cette année, tout en continuant l'élevage permanent d'heliconius.
Le piège lumineux quant à lui n'a pas donné grand chose (seuls 4 papillons ont été pris par la boite), et les noctuelles sont toujours présentes mais en très petit nombre.
La femelle de s.pavonia qui est sortie (au mois d'avril je crois ?) a attiré dans la serre froide (porte ouverte de la serre) une bonne cinquantaine de mâles de la région. Je n'en avais jamais vu autant à la fois.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
chevg3t
Papillon
chevg3t

Nombre de messages : 1265
Age : 54
Date d'inscription : 21/05/2009

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyDim 1 Juil 2018 - 23:45

Le Salamis cela lui fait 10 ou 11 mois. Cela vit vieux ces papillons :wouw:
Revenir en haut Aller en bas
flashcom
Papillon
flashcom

Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 23/03/2005

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyDim 16 Sep 2018 - 15:03

Bonjour à tous,
Bilan rapide de ces deux derniers mois faute de mieux :
Coté papillons :
Quelques tests sans conséquences plus :
Echec une nouvelle fois pour les greta oto, seuls deux mâles volent encore après un mois et demi.
Echec également sur les siproetas, dont les œufs ne sont pas sortis.
Le dernier salamis est mort après plus d’un an de vie, mais sans reproduction (unique survivant)
Remplacement des P.memnon, par des rumanzovia, qui supportent bien le manque de lumière-> vol excellent, accouplement rapide. A voir sur la durée.

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 080


H.charitonia : la souche perdure, mais avec un peu de difficultés. Les adultes recherchent la lumière et se cantonnent à la partie haute de la serre. Dans la grande serre la plupart sont morts sans descendance. La petite serre moins haute, leur convient mieux, avec des fleurs qui touchent le plafond. Les adultes de la seconde génération (5) ont mis plus de temps à pondre. Les mâles prennent leur temps pour se reproduire apparemment. A voir pour l’hiver.
H.melpomene : toujours aucun problème si ce n’est la surpopulation. Environ 200 chrysalides par semaine, expédiées pour la plupart.
Morphos : sur 6 individus (2 femelles, 4 mâles) par d’accouplement constatés cette année.

Coté plantes :
Traitement régulier avec de l’hortrilon sur toutes les plantes hormis les lantanas qui n’ont pas l’air de trop apprécier les apports excessifs.
Floraison des duranta sur les rameaux non taillés à partir de fin juillet dans la petite serre, à partir de juin dans la grande serre (plus de soleil). Il touche maintenant le plafond de la serre et je dois le rabattre (tirer les branches vers le bas sans couper) pour qu’il ne fasse pas de dégâts.
Pentas taillés en début d’année qui réussissent à pendre du haut de la serre. D’autres ont été taillés fin juillet pour avoir des fleurs en hiver.-> boutures qui commencent à être en fleurs.
La grande plante des parthenos sylvia (dont je ne me souviens jamais du nom) fait maintenant le tour de la petite serre. Celle plantée dans la partie froide n’a pas survécu à une température descendant à 5°.
Invasion des thrips que je n’ai pas traités en début d’année (à faire obligatoirement début avril). Une bonne partie des plantes a donc migré vers le jardin avec bonheur. Les passiflores de la grande serre (et toutes les autres plantes également sauf bougainvillier et Monstera(qui lui semble se moquer d’à peu près tout)) sont en très mauvais état. Je prévois de les tailler à 1,5 m dès le début du printemps.(fin février)
Toujours un équilibre admirable entre les coccinelles et les cochenilles. Les unes comme les autres sont en très petit nombre en ce début de septembre.
Coté agrumes, tous au jardin sauf deux qui sont plein de cochenilles à l’intérieur, mais que je devrais transplanter pour les mettre en pots.-> à rentrer dès le premiers gel.
Remplacement des passiflores dans la petite serre par des aristolochia triloba qui colonisent bien moins vite les emplacements mais qui commencent enfin à prendre de l’ampleur.
Remplacement des tuteurs en bambous pour toutes les  passiflores par des fer à béton de 6 mm coupé à 1.5 m (3 par pot), les bambous revenant cher et ayant tendance à pourrir chaque année.
Standardisation des pots de 11l carré, qui permettent de recevoir des mini serres en plastique transparent vendues en growshop


Dernière édition par flashcom le Mar 18 Sep 2018 - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
chevg3t
Papillon
chevg3t

Nombre de messages : 1265
Age : 54
Date d'inscription : 21/05/2009

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyLun 17 Sep 2018 - 21:38


Mon duranta pousse bien mais ne fleurit pas du tout. Ce qui ne m'arrange pas vraiment.

Tu dis qu'il ne faut pas le tailler pour qu'il fleurisse?

Ou alors faut il attendre qu'il atteigne une certaine taille? Le mien n'a que 2 ans.
Revenir en haut Aller en bas
flashcom
Papillon
flashcom

Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 23/03/2005

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyMar 18 Sep 2018 - 21:20

A priori ce n'est pas une question de hauteur ni d'âge, puisque j'ai des boutures de l'an passées qui ont fait des fleurs tout l'été dans le jardin. Je pense qu'il s'agit beaucoup de lumière, et effectivement de taille car tous les rameaux coupés ne fleurissent pas l'année suivante. Après il peut peut-être s'agir d'engrais, trop d'azote ? ou encore d'individu ? ou de variété ? JPV avait parlé d'une variété qui fleurissait moins qu'une autre, mais je n'ai pas vraiment la mémoire des noms.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
flashcom
Papillon
flashcom

Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 23/03/2005

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyDim 23 Sep 2018 - 17:47

Petites photos du jour, un peu moches, car la lumière n'est pas là aujourd'hui, mais c'est maintenant que j'ai le temps :

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 082
histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 083

Ceux là ne sont pas là depuis longtemps:

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 084
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
flashcom
Papillon
flashcom

Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 23/03/2005

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyMer 3 Oct 2018 - 21:30

Ben voilà ... Si c'est pas un rêve ça...

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 081
histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 086
histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 087
histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 085
histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 088
histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 089
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
Ludovic
Administrateur
Ludovic

Nombre de messages : 2339
Age : 33
Date d'inscription : 11/11/2004

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyJeu 4 Oct 2018 - 0:01

Salut Michel,

Super !! Il pousse a qu'elle vitesse le Pterocarpus avec tes systèmes d'éclairage ?

Tu as de quoi assurer la suite avec tout ça. Tu as assez de feuillage ou tu vas les faire sur une autre fabacée ?

Je vais bientôt te contacter. Besoin de tes conseils avisés côté éclairage. Je prépare la conception d'un stand institutionnel. :clin:

_________________
@+ Ludovic
Revenir en haut Aller en bas
flashcom
Papillon
flashcom

Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 23/03/2005

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyJeu 4 Oct 2018 - 20:33

Bonjour Ludovic,
Non je ne pense pas élever les morphos dessus. Il n'est même pas question qu'ils mordent dedans. Smile
La lumière électrique est juste une lumière d'appoint. Mon objectif est juste la survie de la plante, pas d'avoir un arbre.
En ce moment, je récupère les chenilles dès leur sortie, deux fois par jour, pour les poser sur des pieds de cacahuètes : a full time job quand on a un boulot prenant à côté. Mais la prochaine fois je récupèrerai les œufs dessus avant la naissance, j'ai essayé, et cela ne pose pas trop de problème, on peut les enlever sans les endommager. Et puis là, il y en a tellement, je ne savais pas qu'une femelle morpho était aussi prolifique. Elle continue du reste à pondre tous les jours. J'ai mis en culture sous les lampes 72 pots de1L et je vais tacher de cultiver ça en continue en tournant toutes les 3 semaines. Sous lampes les cacahuètes poussent très vite, mais il faut que j'arrive à m'organiser pour connaitre les besoins réels des chenilles et produire les plants en fonction, le nombre de chenilles minimum à garder, d'autant qu'on ne va pas vers la belle saison.
Pour le reste appelle moi, ce sera avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
flashcom
Papillon
flashcom

Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 23/03/2005

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyMer 17 Oct 2018 - 18:41

pour memo :
14/10/18 Plantation de graines de Mucuna urens pour voir si il est possible de conserver cette plante au moins à l'état végétatif pour venir en aide au pterocarpus pour la ponte des morphos (plus de 150 oeufs obtenus et même nombre de chenilles avec 2 femelles adultes) :
scarification la graine à la scie à métaux, puis trempage de  la graine pendant 48 heures dans de l'eau chaude. Plantation dans de la terre de bruyère, (5 graines par pot de 12 litres) sous lampes horticoles (HPS 400w)


histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Mucuna%20urens


et puis une curiosité.
Je ne vois pas quel miracle a pu donner un individu comme celui là dans la serre aujourd'hui :

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 090
histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 091
individu mal formé et incapable de voler correctement.
Est-ce un melpomene ? Hybridation avec un charitonia  ? reste génétique très lointain ? Pour information aucun individu nouveau de melpomene n'a été introduit dans la souche depuis la femelle génitrice d'origine (30 ou 40 générations ?)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
chevg3t
Papillon
chevg3t

Nombre de messages : 1265
Age : 54
Date d'inscription : 21/05/2009

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyJeu 18 Oct 2018 - 0:01

Heliconius atthis

J'en ai pas mal chez moi, il a du venir avec un des œufs.

Les atthis chez moi pondent des œufs isolés par ci par là. C'est un peu un problème.

Par contre ce sont des papillons avec une grande longévité.
Revenir en haut Aller en bas
flashcom
Papillon
flashcom

Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 23/03/2005

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyJeu 18 Oct 2018 - 18:52

Bon sang, mais c'est bien sûr ! Pas de miracle donc. Je n'en ai jamais eu et l'idée ne m'est pas venue de l'arrivée par l'extérieur. Comme quoi l'imagination peut jouer des tours. En plus celui là étant tout seul et émergeant bien tardivement après ton envoi, je n'ai pas du tout fait le lien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
flashcom
Papillon
flashcom

Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 23/03/2005

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyVen 26 Oct 2018 - 18:24

Suite du journal de bord :

Rentrée aujourd’hui de tous les pots qui restaient dehors, comprenant les agrumes et les lantanas. Le nettoyage des serres et la rentrée du matériel prend environ trois jours pour la préparation à l'hiver. L'hivernage commence à la même date que l'année dernière.

taille de toutes les passiflores et nettoyage au karcher des agrumes pour les débarrasser des cochenilles restantes.
Les serres ont un côté trop chargé... Bon, c'est l'hiver qui arrive.

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 097
histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 098


Coté papillons :
présents dans la serre :
H.Charitonia (15 -> 4° génération), H.melpomene (+200), morphos(  L3 -> 36 que je vais garder 2° génération, le dernier imago est mort il y a quelques jours), greta oto (1 qui date du mois d'aout). Les œufs pondus par P.rumanzovia ne sont pas sortis (aucune idée du pourquoi ), donc pas de papilios pour l'hiver.
Pour info : les chenilles de morphos élevées sur glycine ne présentent pas de différence pour l'instant avec celles élevées sur cacahuètes. Mais il est peu probable que la glycine tienne jusqu'à la fin du cycle.

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 093
histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 094
histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 095
histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 096

Coté plantes :
A noter:
1 semis de cacahuètes a mis longtemps à pousser -> cause probable trop d'eau  et température trop basse. Pas de germination, au bout de 3 semaines. Après changement de terre et augmentation de température, germination en 4 jours. Il ne faut pas arroser une fois que les graines sont en place jusqu'à l'apparition des pousses.

Germination des graines de Mucuna urens en 10 jours. Seules les graines qui ont coulé pendant le trempage de 48 heures  ont germé. Sinon c'est le signe d'une scarification insuffisante.

rentrée en partie à l'intérieur de la maison pour tester la situation qui leur convient le mieux : biflora, cestrum et P.gabrielliana, duranta.

Repousse en jardinière des auto-semis de mufliers depuis le mois d'aout et le broutage fait par une colonie de mélitée du plantain.(Melitaea cinxia). Plante impeccable pour faire l'élevage dessus.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
flashcom
Papillon
flashcom

Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 23/03/2005

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyMar 1 Jan 2019 - 18:57

Bonjour à tous,
le point sur le mois de décembre environ à la même date que l'an passé : pas de grand changement, même saison, mêmes constats.

observation générale :
température intérieure : 26 - 27° environ en journée 'températures extérieures plus chaudes), 20° la nuit. Hygrométrie toujours faible à cause du chauffage (entre 50 et 60%) mais celle pris à l'intérieur des boites d'élevage tourne autour de 80%.
même constat : il manque un chauffage au sol.
Serre froide, température entre 10 et 13°. Humidité autour de 90% (c'est trop mais je réduis le chauffage et la ventilation) Il faudra sortir les plantes au premiers beaux jours (lantana, agrumes et passiflores).


population des bestioles présentes dans la serre en ce début d'hiver:
melpomene : environ 100 imagos, 100 chrysalides, 100 chenilles. 30 mois d'élevage avec environ 14 générations par an. Toujours la même souche et pourtant des individus qui changent encore de couleurs.

Morphos : premiers imagos depuis trois jours (pondus le 3 octobre). L'élevage n'est franchement pas de tout repos à cette époque de l'année. Il y a eu beaucoup de pertes, y compris au dernier stade et même en chrysalide. Le nombre de plants de cacahuètes dévorés est assez hallucinant et je suis bien loin de quatre plants pour une chenille, comme JPV le dit dans sa fiche d'élevage. C'est aussi long et contraignant que des Saturnidae, mais avec en plus le souci de la plante nourricière qu'il faut produire au fur et à mesure. Autant les melpomene ne demande qu'un suivi régulier relativement léger, autant les morphos sont source de souci constant, étant donné le nombre réduit d'individus que je peux me permettre de garder en hiver. Il en sera très différemment au printemps quand les glycines seront à nouveau en feuille et en croissance. J'ai réduit mes prétention au fur et à mesure de l'élevage et je me retrouve actuellement avec seulement 9 chrysalides, espacées de deux ou trois semaines, encore 3 L5 qui n'en finissent pas de manger, et 2 imagos mâles. Étant donné la lumière ou plutôt le manque de lumière, je ne suis pas sûr de pouvoir boucler une autre génération malgré mes efforts. Pourtant les plans de cacahuètes sont prêts pour en accueillir une quarantaine dans les premiers stades.Ma principale erreur a été de les laisser dans des boites fermées trop longtemps : pour les premiers stades cela passe, mais à partir de L3, il leur faut de l'espace et une ventilation suffisante.
Mais même en été je viserai un nombre restreint : de toute manière, je vois mal 200 morphos volant autour de moi quand je prends mon café... Une vingtaine me semblerait un nombre idéal.
A priori il ne s'agit pas de Morpho helenor peleides, je pencherais pour Morpho helenor guanacastensis. Je vais devoir me renseigner...


Charitonia : c'est encore un échec sur cette espèce qui décidément demande à avoir beaucoup de soleil et des passiflores au top pour accepter de pondre dessus. Il ne reste que quelques chenilles, que j'ai décidé d'abandonner sur les passiflores biflora.

Parasites et auxiliares :
cochenilles et coccinelles sont un élevage qui s'autorégule toujours parfaitement tout seul. C'est assez magique.
Peu de thrips, mais toujours présents.
La noctuelle est toujours présente mais en faible quantité.

Coté plantes :
Les citronniers, oranger, mandariniers sont tous en fruit. Une année sans papilio leur a fait du bien.
Les biflora qui se portent le mieux sont celles qui sont maintenues au frais (15°) avec de la lumière modérée. Pas facile de toutes leur trouver un emplacement avec les bonnes conditions.
Les caerulea dehors sont toujours consommables heureusement, celles en intérieur sont moins belles que l'an passé.
Les boutures de duranta placées en intérieur sous la verrière sont toujours en fleurs. Le duranta en serre chaude n'en a plus mais se porte bien (toujours en croissance), celui en serre froide, tire un peu la gueule.
Les plants de mucuna urens sont prêts pour accueillir des pontes. Le problème va être de les maintenir à de petites dimensions pour ne pas avoir des pontes trop dispersées, ce qui aurait pour conséquence de les voir disparaitre en une seule génération de morphos.

Comme tous les ans à cette époque, on doute encore que revienne un jour le printemps.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
chevg3t
Papillon
chevg3t

Nombre de messages : 1265
Age : 54
Date d'inscription : 21/05/2009

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptySam 5 Jan 2019 - 19:18

On doute on doute et c'est dur c'est dur.

Problèmes de plantes, problème de température, problème d'accouplement...

misère misère
Revenir en haut Aller en bas
akyla
chenille
akyla

Nombre de messages : 10
Age : 37
Date d'inscription : 16/04/2019

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyMar 16 Avr 2019 - 1:48

Bonjour,

La stabilité des conditions d'élevage est un impératif pour maintenir indéfiniment des cycles de papillons en activité :

- La diminution de la luminosité naturelle en hiver a un impact sur la vision des Rhopalocères (pics dans les spectres UV/bleu/jaune), il faut compenser l'éclairage sur ces pics de couleur (qui correspondent d'ailleurs à l'éclairage "phase végétative" des plantes = l'énergie captée par les plantes est dirigée vers la production de feuilles). La solution la plus radicale étant de s'affranchir de la lumière naturelle en utilisant des dalles lumineuses au plafond (ou un éclairage central au plafond rendu diffus par une plaque translucide).

- Le chauffage est aussi à gérer au mieux, en évitant des écarts trop importants entre jours/nuits et les saisons (ex : trop chaud = développement express des chenilles et défoliation importante / trop froid = papillons qui n'ont plus assez d'énergie pour sortir de la chrysalide/voler/manger/se reproduire).

- L'hygro est une question spécifique aux papillons (les chenilles trouvant l'eau dans la plante hôte), donc elle peut être gérée localement ; et tant qu'à faire loin des chenilles (légères brumisations programmées sur les zones de repos et d'alimentation des papillons)

Il ne reste plus qu'à "jouer" avec ces paramètres :
- définir la température optimale pour une croissance modérée des chenilles (gestion de la pression sur les plantes) et une durée de vie plus importante des imagos (ralentissement du métabolisme)
- éclairer les plantes hôtes/les chenilles plutôt en "végétatif", et les plantes à fleur/papillons entre "le végétatif et la floraison (= un peu d'infra-rouge/chaleur)"
- déterminer les zones de brumisations les plus adaptées

Bref il reste à finir de transformer la très belle installation... en chambre de croissance / incubateur !

Revenir en haut Aller en bas
flashcom
Papillon
flashcom

Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 23/03/2005

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyJeu 18 Avr 2019 - 10:56

Bonjour akyla,
je n'ai pas vraiment de temps pour m'occuper de papillons en ce moment, ce qui explique mon absence en ce moment de ce forum. Mais ta réponse me fait réagir.
Je n'ai pas bien compris quel est ton projet.
Pour moi la gestion de la lumière, chaleur, hygrométrie, plus la circulation de l'air a toujours été l'objet de mes préoccupations, surtout dans le premier projet entièrement en lumière artificielle. J'ai en revanche appris qu'il n'est pas possible de vouloir généraliser ces conditions sur "les papillons" mais sur chacune des espèces particulières. Sachant qu'il n'y a d'ailleurs que 2 ou 3 % des espèce qui survivent en captivité sur l'ensemble des espèces, cela n'a rien de bien surprenant. Les melpomene se passent complètement des uv, alors que d'autres heliconius y sont sensibles.
Le résultat dans cette n-ième mise en œuvre, montre que l'on peut au moins faire cela sur une espèce, puisque cela fait maintenant plus de cinquante générations que les melpomene sont toujours présentes avec une population toujours en augmentation (mais non sans intervention pour la régulation et la production des plantes) avec plusieurs milliers d'individus produits et une absence totale de maladie transmise.
La principale difficulté est surtout la création de la souche adaptée à ces conditions qui quoi que l'on fasse reste sur une surface moyenne  plus ou moins stables, ce qui suppose l'acceptation dans un premier temps des pertes éventuelles dues à l'inbreeding et un nombre conséquent d'individus.
Et puis vient ensuite la gestion et la production des plantes et leur "capacité à se modifier face aux attaques répétées des prédateurs" que sont les papillons(-> la production sur plantes coupées donne de meilleurs résultats) et l'eco-gestion des parasites.
La liste est longue des aléas non maitrisable.
Bref, cela mériterait que tu développes un peu ton message...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
akyla
chenille
akyla

Nombre de messages : 10
Age : 37
Date d'inscription : 16/04/2019

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyJeu 18 Avr 2019 - 22:19

Bonjour,

J'ai lu à plusieurs occasions tes posts avant de finir par m'enregistrer sur ce forum, c'est en partie pour cela que j'ai atterri ici ^^

Le suivi des conditions est réalisé (tu en parles régulièrement), mais apparemment il y a des variations (saisonnières) : ce ne sont donc pas, à proprement parler, des conditions contrôlées. Les papillons perçoivent beaucoup la lumière extérieure ? (et donc les changements de saison)

Pour les conditions optimales variées selon les espèces (qui ne cohabitent pas forcément dans les mêmes zones géographiques), c'est une évidence ; en tout cas tu tiens celles des H. melpomene !

D'ailleurs au bout de 50 générations, quels sont les effets visibles sur l'élevage que tu as pu noter ?
- les couleurs des ailes et les motifs sont variables ? (au passage les papillons étant tributaires des réserves accumulées par les chenilles et celles-ci étant tributaires de la plante-hôte, on peut s'attendre à avoir des papillons présentant des problèmes de pigmentation si les plantes étaient carencées en certains éléments... à tester ^^)
- Les individus sont plus gros ? (il m'est arrivé d'avoir des papillons femelles à l'abdomen tellement distendu qu'elles n'arrivaient pas à voler... et s'éclataient par terre en essayant xD).

Concernant les UV, j'ai pu constater qu'en leur absence, les papillons que j'élevais n'arrivaient pas à trouver les fleurs ni à trouver de partenaire ; problèmes réglés en changeant l'éclairage (my-musee.com/html/ommatidie2.html => go direct en fin de page). Les comportements territoriaux et de reproduction spécifiques à certaines espèces sont peut être aussi à mettre en cause pour expliquer les échecs de survie/reproduction.

Tu as pu observer des cas de refus alimentaire ou d'intoxication des chenilles sur des plants régulièrement stressés/attaqués ?
Revenir en haut Aller en bas
flashcom
Papillon
flashcom

Nombre de messages : 462
Date d'inscription : 23/03/2005

histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 EmptyVen 19 Avr 2019 - 0:11

Bonsoir,

Comme tu le constates, je ne maitrise que très peu dans cette installation les conditions liées à la lumière, et les températures restent dans une fourchette assez large. L'hygrométrie est plus facilement contrôlable. Les variations saisonnières sont très importantes sur ces deux facteurs. L'absence de chauffage au sol en hiver pose parfois des problèmes de mise en activité des papillons le matin.

Au bout de toutes ces générations, il y a toujours des variations dans les couleurs, mais elles ont tendance à se stabiliser sur quatre formes principales, avec plus ou moins d'individus dans chaque forme selon que j'isole une forme en particulier. (mais cela n'est pas très objectif, ni parfaitement contrôlé). Les variations de taille importante existent selon la quantité de nourriture fournie et la densité de la population de chenilles. Quand elle est importante, il peut y avoir des individus très petits. Quand la densité diminue (cela est surtout lié à mes propres dispositions pour m'en occuper), les individus reprennent une taille peut-être légèrement supérieure à celle des individus trouvés dans la nature,mais là encore, je ne saurais pas trop l'affirmer. Disons qu'entre les deux extrêmes la différence est spectaculaire ( bon cela n'est encore pas très mesuré non plus, mais cela donne une indication Smile ) .

L'effet principal, c'est que la population reste stable en fonction de la quantité et de la qualité de nourriture que je leur présente : plus il y a de passiflores en croissance, plus il y a de chenilles. Cela peut paraitre évident, mais ce n'était pas le cas au début, et du coup ma tranquillité est plus importante.

Concernant la lumière, elle joue certes un rôle sur les melpomene (le temps d'activité, le nombre d'accouplements) mais il faut surtout que la température soit supérieure à 20 ° le matin pour que les imagos puissent commencer à bouger, et que la nourriture soit de bonne qualité (chenille et imago) pour que le temps de vie soit plus long.

Enfin, oui, il arrive que certaines plantes mangées plusieurs fois, intoxiquent complétement les chenilles présentes dessus (dans ce cas la presque totalité des chenilles qui s'en nourrissent ne parviennent pas à terme, il suffit de les changer de plantes pour que l'hécatombe s'arrête). En revanche je ne saurais pas vraiment affirmer, si cela est du à une réaction de la plante ou à la présence de germes dessus qui la rende indigeste. En tout cas, les plantes coupées ne produisent jamais ce résultat.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.galerie-insecte.org/
Contenu sponsorisé




histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: histoire d'une serre sous lumière électrique   histoire d'une serre sous lumière électrique - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
histoire d'une serre sous lumière électrique
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Fondations récupérant la chaleur de la sous toiture
» Histoire d'un objet culte : le canapé
» Ma nouvelle serre
» Ma serre...l'histoire
» histoire sous le vent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lepidoptera :: Elevage :: Matériel / Installations-
Sauter vers: