Lepidoptera

Forum dédié à l'élevage et à l'observation des papillons
 
AccueilFAQRechercherFacebookS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucile
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1590
Age : 33
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE...   Sam 5 Mai 2012 - 15:05

Bonjour à tous,

Après la lecture de certains messages de débutants, je me suis décidée à écrire un petit post sur ce qu'il ne faut pas faire !

Depuis toutes ces années où j'élève des insectes, j'ai fait de nombreuses erreurs et si quelqu'un m'avait prévenu à l'avance, j'aurai sûrement réussi bien des élevages. C'est pourquoi j'ai fait un petit récapitulatif des erreurs que j'ai faites et des solutions que j'ai trouvées pour les éviter.

Je vous invite à le compléter avec vos erreurs !


Lucile


Dernière édition par Lucile le Sam 5 Mai 2012 - 15:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lucile
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1590
Age : 33
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE...   Sam 5 Mai 2012 - 15:15

NE PAS… Conserver les œufs sur de l’essuie-tout

- C’est un mauvais système pour réguler l’humidité (absorbe bien l’eau lorsqu’on la verse, mais sèche aussi très vite).
- Il y a un grand risque d’apparition de moisissures sur les œufs, ce qui peut causer la mort de ceux-ci.

Ma solution :
Mettre les œufs dans une boite de petri dans laquelle on a déposé sur un bord un morceau d’essuie-tout imbibé d’eau. Attention néanmoins à ne pas mettre les œufs en contact avec cet essuie-tout.


NE PAS… Surpeupler les boites d’élevage

- L’apparition de maladies est corrélée au nombre d’individus dans chacune des boites, donc plus les chenilles sont nombreuses, moins vous aurez de chance de réussite, une virose décimant parfois tout l’élevage. Bien sûr, tout dépend de l’espèce considérée, certaines étant plus sensibles que d’autres.
- Certaines espèces ne supportent pas la promiscuité. C’est le cas notamment des espèces possédant des moyens de défense comme les chenilles de Machaon (Papilio machaon) ou de Grande Queue-Fourchue (Cerura vinula). Les Sphingidae supportent aussi rarement la promiscuité : les chenilles chassent celles qui leur grimpent dessus en se dandinant violement.
- D’autres espèce sont cannibales lorsqu’elles sont en surnombre, comme la majorité des Noctuidae et des Arctiidae. Les sphingidae ont tendance à se grignoter la queue lorsqu’elles sont trop nombreuses.

Ma solution :
Pour les L1-L2, je les mets par groupe de 10 dans des boites de pétri (8-10 cm de diamètre). Au-delà, dans de grandes cages de tissu (type Exoterra), je place les branches dans une bouteille d’eau et les chenilles dessus.


NE PAS… Utiliser des boites hermétiques


- L’air est confiné, l’humidité est trop importante ce qui favorisent l’apparition de maladie
- Tous les bocaux sont à proscrire car ils ne laissent pas circuler l’air. Idem pour d’éventuelles bouteilles d’eau.

Ma solution :
J’utilise toujours des cages en tissu. Pour les espèces européennes, on peut aussi choisir d’élever les chenilles en extérieur en manchon.


NE PAS… Relâcher les excédants d’élevage dans la nature (OPIE : Office Pour les Insectes et leur Environnement)

- « La plupart sont d'origine exotique et n’ont pas leur place dans notre environnement (passible de sanctions légales)
- Pour ceux originaires de nos régions, l'élevage favorise rapidement des souches adaptées à des conditions d'élevages et non pas des conditions naturelles auxquels ils ne sont pas soumis. Ainsi, en les relâchant, vous risquez de polluer génétiquement les populations déjà en place qui s'en trouveront donc affaiblies alors que vous souhaitiez peut-être les renforcer.

En cas d'excédents d'élevage, vous pouvez :
- Distribuer vos excédents autour de vous dans les établissements scolaires ou auprès d'amateurs, action par laquelle vous contribuerez ainsi au rôle permanent de l'OPIE en matière de formation et de pédagogie,
- Proposez vos excédents au service des élevages de l'OPIE à elevage@insectes.org,
- Finalement détruire vos excédents par congélation pour les éliminer dans des sachets étanches avec les ordures ménagères (mieux vaut réguler correctement les pontes ou les jeunes stades que de devoir détruire une grande quantité d'individus âgés) »


NE PAS… Multiplier les élevages

- Plus vous aurez d’espèce différentes, plus il faudra de matériel, de plantes et surtout de temps. A moins que vous ayez toutes les plantes accessibles en bas de chez vous (ou que toutes les espèces mangent la même plante), que vous ayez toutes les connaissances nécessaires, plusieurs heures de libre par jour et rien d’autre à vous occuper, il est difficile d’élever plus de 5 espèces différentes en même temps, surtout lorsqu’on est débutant.
- Lorsqu’on a plusieurs élevages, il faut que l’hygiène soit encore plus stricte. La transmission d’une virose d’une espèce à une autre est fréquente et il faut veiller à bien se laver les mains après chaque changement de boite.

Mes solutions :
- Je ne réponds pas à toutes les petites annonces sur Lepidoptera !
- J’évite d’avoir des espèces dont les petits stades se chevauchent (c’est-à-dire, qu’elles ne soient pas toutes en L1-L3 en même temps) puisque c’est à ces stades que la maintenance est la plus difficile. On peut très bien élever des espèces hivernantes et des exotiques par exemple.
- Je m’arrange pour que les plantes hôte se trouvent dans le même endroit, histoire de ne pas faire plusieurs km tous les deux jours
- Je nettoie à chaque fois les boites avec de la javel diluée. C’est le meilleur antiseptique à utiliser car il tue quasiment tout et même mal rincé, ce n’est absolument pas toxique pour nos petites bêtes.
- Pour les grosses L5, je multiplie les cages en tissu, ce qui implique d’avoir de la place (et beaucoup de place) si plusieurs espèces se retrouvent à ce stade en même temps.


NE PAS… Tripoter les chenilles

- Certaines espèces sont urticantes et vous pourriez avoir quelques surprises si vous les triez une à une à la main.
- Certaines espèces ne supportent pas qu’on les touche et pourraient ne pas manger pendant plusieurs heures après manipulation.
- D’autres encore sont tellement agrippée à leur branche qu’essayer de les en décoller pourrait causer la perte malheureuse d’une de leurs fausses-pates.

Ma solution :
Je ne touche que très rarement mes chenilles. Lors des changement de nourriture, je place les anciennes branches sur les nouvelles et je les laisse grimper seules.


NE PAS… Mettre les branches dans un récipient rempli d’eau sans avoir bouché l’orifice

- Une technique consiste à tremper les branches dans une bouteille d’eau et placer les chenilles sur celles-ci. Attention de bien boucher l’orifice car les chenilles ont une fâcheuse tendance à aller se baigner et ainsi se noyer.
- Une petite chose à savoir : lorsque des chenilles sont retrouvées noyées, celles qui flottent sont en général encore vivantes alors que celles qui ont coulées ne sont plus récupérables. On peut les placer sur du sopalin et les regarder reprendre vie.

Ma solution :
Je coupe une bouteille plastique en 2 et je retourne la partie supérieure (comme pour faire un piège à guêpe). Ainsi, les branches rentrent facilement par le bouchon, ce qui permet d’en mettre beaucoup et donc de boucher l’orifice.


Je vous laisse écrire la suite...

Lucile
Revenir en haut Aller en bas
sjusovare
Papillon
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 39
Date d'inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE...   Sam 5 Mai 2012 - 21:41

Il y a aussi :

Faire attention au soleil, j'en ai fait la malheureuse expérience, même en mars, le soleil à travers une vitre peut cuire des chenilles...
Revenir en haut Aller en bas
Ludovic
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 2286
Age : 31
Date d'inscription : 11/11/2004

MessageSujet: Re: CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE...   Sam 5 Mai 2012 - 22:04

Salut Lucile,

c'est cool que tu reviennes parmis nous  !  :clin:

Bonne initiative de ta part !

_________________
@+ Ludovic


Dernière édition par Ludovic le Sam 23 Aoû 2014 - 1:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lucile
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1590
Age : 33
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE...   Dim 6 Mai 2012 - 10:31

D'autres petites choses qui me sont venues dans la nuit...

NE PAS... Manipuler les nouveaux-nés avec ses gros doigts

A la naissance, les chenilles sont souvent très fragiles et vous risqueriez de les écraser en les manipulant à la main.

Ma solution :
- J'utilise un cure-dent, ce qui évite de les blesser, mais ce qui peut prendre aussi plus de temps
- Pour les Sphingidae robustes (Acherontia atropos, Sphinx ligustri...), je les manipule à la main en les déplaçant par la queue. Veillez tout de même à être très très précautionneux car elles sont quand même fragiles.


NE PAS... Laisser trainer les chenilles au milieu d'une pièce


Avant d'utiliser des cages, je plaçais mes grosses L4-L5 sur le feuillage trempé dans une bouteille d'eau et je déposais le tout dans un coin de ma chambre. Autant vous dire à quel point ma mère était heureuse...
- Quand il y a avait des évasions. Il est même arrivé plusieurs fois que l'on retrouve un papillon des mois après parce que la chenille avait fait son cocon dans un coin.
- Quand il fallait ramasser toutes ces belles petites crottes !

Ma solution :
NE PLUS FAIRE CA !!! Et toujours tout enfermé dans des cages.
Revenir en haut Aller en bas
David
Papillon


Nombre de messages : 530
Age : 35
Date d'inscription : 25/12/2004

MessageSujet: Re: CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE...   Lun 7 Mai 2012 - 0:20

Pour manipuler les chenilles nouvellement nées, j'utilise un petit pinceau d'écolier à poils souples.
Revenir en haut Aller en bas
sjusovare
Papillon
avatar

Nombre de messages : 228
Age : 39
Date d'inscription : 01/10/2011

MessageSujet: Re: CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE...   Jeu 28 Juin 2012 - 16:19

J'en ajoute une suite à une mésaventure...
Vérifier que les volières sont bien fermées et mettre une moustiquaire sur d’éventuelles ouvertures aux volets... (mon seul mâle d'Argema mimosae s'est fait la malle hier soir en passant par le volet :pleure: ... malgré la présence de 2 femelles dans la volière GRRR)
Revenir en haut Aller en bas
biancacafé
chenille
avatar

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 10/07/2012

MessageSujet: Re: CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE...   Mar 10 Juil 2012 - 23:07

salut merci, c est parfait comme indices pour une réussite.

En frais d élevage je ramasse des feuilles avec des oeufs. Mon plaisir est d essayer de trouver ce que ce seras.

Je viens de découvrir que certaine de mes chenilles arrêtais plusieurs heures de ce nourrir pcq je les avais manipulé.

j adore cela....je les croyais comme les hamsters:nocturne mais bon...de toute façons elle grandisse toute alors...(je pratique ce hobby depuis 2 ans).

Je contrôle asser bien le soleil et l humidité.Aucune perte de chenille jusqua présent pour moi!

MON EXPERIENCE:``LE`` problèmes est sur l éclosion des oeufs,certain devienne dur,foncé(trop) ce sèche...alors que les autres sont déjas éclos depuis une semaine...

hier j ai appris d attendre encore une autre semaine(2 après la cueillette)pcq les papillons sauvages ne pondent pas tous la même journée,et il est possible aussi que ce soit des oeufs d une autre espèces sur la même feuille.


LE probleme num 2 c est l éclosion des cocons...jusqu a datte je n ai trouver que des chenilles qui ce transforme en crysalide.

Sur ce forum je chercherai UNE MOYENNE DE TEMPS D ÉCLOSION car rendu l automne ma passion prend le bord!(environ 3sur5)

mais quesque je fais comme erreur?!



Revenir en haut Aller en bas
Serginera
chenille
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 61
Date d'inscription : 17/04/2013

MessageSujet: Manipulation   Mer 17 Avr 2013 - 18:15

Bonjours,
tu parles d'utiliser un cure dent pour manipuler les chenilles néonates!?
Un pinceau pas trop fin long d'un centimètre est idéal. Tu chopes la chenille et tu la déposes en tournant le pinceau sur le support où tu veux la mettre.
Tu m'en diras des nouvelles svp.
Revenir en haut Aller en bas
http://lejardindutisserand.com
Gil54
Papillon
avatar

Nombre de messages : 1844
Age : 63
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE...   Mer 17 Avr 2013 - 18:41

Je préfère ne pas manipuler ; sauf si bien entendu on y est obligé.

Sinon, le plus simple est de laisser les chenilles sur les plantes "usagées", et de déposer celles-ci sur les nouveaux bouquets.

les pitchounettes iront d'elle même sur les plantes fraîches.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.leslabradorsofshadowyvalley.com/
Lucile
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1590
Age : 33
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE...   Mer 17 Avr 2013 - 18:44

Technique vieille comme le monde que je connais déjà. Elle permet de déplacer plus vite un grand nombre de chenilles. Mais ayant l'habitude de mes cures-dents (que j'utilise aussi pour d'autres insectes), je reste sur cette solution Wink Mais le mieux, comme dit Gil54, c'est d'éviter de les manipuler.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE...   

Revenir en haut Aller en bas
 
CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut-il faire beaucoup de vaccins pour un cheval?
» Le Cane Corso, que faut-il faire pour être en règle ?
» faut il faire bouillir une roche volcanique
» Pourquoi faut-il faire identifier son chat ?
» ... et ce qu'il ne faut pas faire!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lepidoptera :: Elevage :: Matériel / Installations-
Sauter vers: