Lepidoptera
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Lepidoptera

Forum dédié à l'élevage et à l'observation des papillons
 
AccueilRechercherFacebookS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -43%
PHILIPS – Machine à café dosette ...
Voir le deal
39.99 €

 

 Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
PHB
Papillon
PHB


Nombre de messages : 642
Date d'inscription : 10/08/2008

Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause Empty
MessageSujet: Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause   Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause EmptyJeu 24 Déc 2020 - 7:49

Désolé... le titre est alléchant, mais que du texte prévu pour ce post.

J'ai une question

La seule piece a une température et humidité adaptée aux Mittrei chez moi est la salle de bain. Problème, elle est quasiment sans lumière (sauf pendant les douches de la famille ou la évidement... c'est grand soleil).

Cela n'a posé aucun souci pour les éclosions... mais j'ai plus de doute pour l'élevage qui a débuté depuis trois jours (info, les chenillettes mangent).

Qu'en pensez vous?

Je n'ai pas trouvé de littérature sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Lucile
Administrateur
Lucile


Nombre de messages : 1869
Age : 37
Date d'inscription : 26/12/2006

Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause Empty
MessageSujet: Re: Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause   Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause EmptyVen 25 Déc 2020 - 9:18

Les chenilles ne voient pas grand chose de leur environnement mais les "yeux" (qui n'en sont pas vraiment d'ailleurs) captent quand même l'alternance nuit-jour. Perso, j'ai déjà mené des élevages avec succès dans des pièces très sombres mais jamais sans lumière. Quand tu dis "presque sans lumière", tu veux dire que c'est le noir complet en dehors des douches ou que la fenêtre est trop petite pour apporter beaucoup de lumière ? Dans le premier cas, je pense que ça peut poser problème mais dans le second, si l'alternance jour nuit est là, ça doit pas être problématique. Ludo, tu en penses quoi ?

En tout cas, la question est intéressante et mériterait quelques tests sur des espèces plus facile à élever pour voir s'il y a vraiment une grosse différence de développement.

_________________
Page Facebook : Forum Lepidoptera
Revenir en haut Aller en bas
PHB
Papillon
PHB


Nombre de messages : 642
Date d'inscription : 10/08/2008

Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause Empty
MessageSujet: Re: Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause   Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause EmptySam 26 Déc 2020 - 17:49

Merci pour ta réponse Lucile. La pièce est dans l obscurité.

Ma question concerne l'importance de la lumière...

J'ai élevé maintes fois mittrei et je n'en veux plus dans mon living.
Revenir en haut Aller en bas
Lucile
Administrateur
Lucile


Nombre de messages : 1869
Age : 37
Date d'inscription : 26/12/2006

Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause Empty
MessageSujet: Re: Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause   Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause EmptyDim 27 Déc 2020 - 2:57

@PHB a écrit:
Ma question concerne l'importance de la lumière...

Je vais voir si JPV peut nous apporter une vraie réponse à ce sujet.



Pour les autres commentaires, et puisque ce n'est pas le sujet ici, ça vous dérange si déplace vos messages dans un post où vous pourrez expliquer comment vous avez élevé vos mittrei ? Ca donnerait un peu de clarté à ce post. Par ici : Elevage d'Argema mittrei

_________________
Page Facebook : Forum Lepidoptera
Revenir en haut Aller en bas
jpv
Modérateur



Nombre de messages : 929
Date d'inscription : 09/11/2004

Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause Empty
MessageSujet: Re: Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause   Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause EmptyDim 27 Déc 2020 - 22:30

Pour ce qui est de l’importance de la lumière pour les chenilles, il faut d’entrée séparer celles qui ont besoin impératif de soleil, (par exemple les chenilles de Parnassius apollo, Melitaea cinxia, etc.) de celles qui n’en n’ont pas besoin (chenilles endogées (Hépiales) ou chenille lignivores (Cossus, zeuzères ? Entre ces 2 extrêmes il y a …ben, tout le reste c’est-à-dire la majorité des chenilles pour lesquelles la lumière, donc le soleil n’est pas forcément indispensable.

Quelques exemples :

Vous pouvez élever des chenilles de machaon dans des boites obscures et vous arriverez au bout en ayant par ailleurs remarqué que les chenilles ne sont plus vertes mais noires à point rouges (réaction épigénétique à l’obscurité, avec pour corollaire des chenilles d’un vert très clair si elles sont élevées en pleine lumière.

Pour beaucoup d’insectes lumière = chaleur ; c’est particulièrement évident pour les papillons exotiques élevés en serre qui s’agglutinent sur la paroi Sud, la plus éclairée tant que leur optimum n’est pas atteint entre 25° et 30° en moyenne et suivant les espèces. De cette observation il découle que la chaleur est perçue comme plus importante, ce qui est logique puisque ce sont des poïkilothermes et que leur métabolisme est d’autant meilleur qu’on est plus proche de leur optimum thermique.

Ces observations sont bien entendu valables pour les chenilles (ne pas oublier que chenille et papillon sont le même être) dont le développement et la croissance sont étroitement fonction de la température. Et il y a 2 seuils pour ces températures, l’inférieur, limite en dessous de laquelle le métabolisme est si ralenti qu’il n’y a plus de prise de nourriture, et la mort s’en suit, et le supérieur au-dessus duquel la croissance se ralenti, le métabolisme et de plus en plus perturber et aboutit également à la mort.

J’ai un peu l’impression d’évoquer une lapalissade, mais cette réflexion autour de l’optimum thermique est importante et plus on s’en éloigne, plus les risques de voir un élevage tourner court augmentent. L’important est de connaitre suffisamment l’espèce élevée pour lui offrir les conditions de température et de vie les plus proches de celles qu’elle a dans la nature. Cet optimum de température n’est pas un degré précis, mais une fourchette de degrés. Il est intuitivement évident qu’une espèce de forêt équatoriale dont le climat est d’une régularité décourageante ne pourra vivre que dans une fourchette étroite alors qu’un papillon de climat tempéré avec ses brusques variations de température tolèrera de gros écarts sans en pâtir.

Enfin, la lumière solaire a son importance aussi car les rayons ultraviolets qui composent une partie de son spectre, ont un pouvoir bactéricide et virucide important et quand on sait les dégâts que peuvent faire les maladies dans un élevage, on ne peut qu’être incité à faire les élevages dehors en condition naturelles, pour les espèces qui supportent ces conditions bien entendu.

Revenir en haut Aller en bas
Jio
Papillon



Nombre de messages : 137
Age : 22
Date d'inscription : 17/10/2020

Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause Empty
MessageSujet: Re: Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause   Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause EmptyLun 28 Déc 2020 - 7:52

C’est super intéressant de voir que l’environnement peut agir sur le phénotype des larves, je ne savais pas du tout que le phénotype pouvait être autant affecté par un changement lumineux
Je me souviens avoir lu un article concernant les différentes générations annuelles de certaines espèces de papillons qui sont affectées par l’exposition lumineuse, certaines chenilles grandissent en période de «jours longs » style ceux du mois de juillet et celles qui se développent en «jours court » plutôt à partir de septembre qui diapauseront l’hiver
Corrigez moi si je dis des bêtises mais il me semble que l’exposition lumineuse joue un rôle dans la rapidité du développement il faudrait que je retrouve cet article
Revenir en haut Aller en bas
PHB
Papillon
PHB


Nombre de messages : 642
Date d'inscription : 10/08/2008

Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause Empty
MessageSujet: Re: Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause   Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause EmptyLun 28 Déc 2020 - 7:54

Merci pour ces éclairages... (JPV, c'est vraiment sympa toutes les infos que tu nous donnes actuellement (entre FB et autres...))

Je vais donc poursuivre "l'expérience" (si à mon niveau on peut appeler cela comme ça). Chaleur et Humidité (et harmonie de mon living) me semblent plus vitaux pour les mittrei que Lumiere.

Jio: je n'ai jamais fait Mittrei l'été en période de jours longs (vacances=difficulté pour gérer)... mais l'hiver la durée de l'élevage a été classique.
Revenir en haut Aller en bas
Lucile
Administrateur
Lucile


Nombre de messages : 1869
Age : 37
Date d'inscription : 26/12/2006

Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause Empty
MessageSujet: Re: Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause   Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause EmptyLun 28 Déc 2020 - 9:17

@Jio a écrit:
Je me souviens avoir lu un article concernant les différentes générations annuelles de certaines espèces de papillons qui sont affectées par l’exposition lumineuse, certaines chenilles grandissent en période de «jours longs » style ceux du mois de juillet et celles qui se développent en «jours court » plutôt à partir de septembre qui diapauseront l’hiver

Genre ça : https://www.insectes-net.fr/araschnia/araschnia2.htm
Même si à mon avis la température à laquelle est soumise la chrysalide est sûrement le critère déterminant.

@Jio a écrit:
Corrigez moi si je dis des bêtises mais il me semble que l’exposition lumineuse joue un rôle dans la rapidité du développement il faudrait que je retrouve cet article

C'est surtout liée à la température. Celle-ci étant liée à la quantité de lumière qui arrive, on peut dire que la vitesse du développement est corrélée à l'exposition lumineuse. Mais corrélation ne signifie pas causalité Wink

_________________
Page Facebook : Forum Lepidoptera
Revenir en haut Aller en bas
Jio
Papillon



Nombre de messages : 137
Age : 22
Date d'inscription : 17/10/2020

Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause Empty
MessageSujet: Re: Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause   Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause EmptyLun 28 Déc 2020 - 17:47

C’était un article de l’opie me semble t’il mais ils se ressemblent dans les grandes lignes, la lumière est évidemment liée à la température comme tu le dis mais je crois que c’est d’autant plus important pour les chrysalides elles possèdent cette petite tache transparente au niveau de la tête il me semble avoir vu que c’était une sorte de photorécepteur influençant le développement du futur imago
Revenir en haut Aller en bas
jpv
Modérateur



Nombre de messages : 929
Date d'inscription : 09/11/2004

Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause Empty
MessageSujet: Re: Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause   Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause EmptyLun 28 Déc 2020 - 23:13

@Jio a écrit:
certaines chenilles grandissent en période de «jours longs » style ceux du mois de juillet et celles qui se développent en «jours court » plutôt à partir de septembre qui diapauseront l’hiver
Corrigez moi si je dis des bêtises mais il me semble que l’exposition lumineuse joue un rôle dans la rapidité du développement il faudrait que je retrouve cet article

La lumière, mais cette fois ci envisagée sur la durée d'exposition et non plus sous l'angle de la chaleur qu'elle peut prodiguer, a une importance capitale pour les espèces de plantes et d'animaux des régions tempérées.

J’actualise un post que j’avais publié il y a longtemps et qui à mon avis pourrait faire l’objet d’un Post à part : par ex « induction et levée de diapause ».

La diapause est un arrêt obligatoire du développement. Ell comprends toujours 2 phases : une induction et une levée. Elle a lieu surtout dans les pays tempérés ou à climats contrastés.

INDUCTION DE LA DIAPAUSE

L’entrée en diapause, dans le cas des papillons qui hibernent en chrysalide, est déterminée par le raccourcissement des jours perçu par la chenille qui continue de manger puis se transforme en une chrysalide dont le développement est arrêté. C'est donc un état de vie très ralenti avec pratiquement plus d'échanges avec l'extérieur, ce qui permet de passer l'hiver sans dommage.

Tous les stades, suivant les espèces peuvent être diapausants :

-Œuf (Thecla, Apollon, certains Saturnidae),

-Larve (certains Satyridae, les mélitées, des lycènes comme belargus, etc.)

-Chrysalide (grand nombre d'espèces),

-Adulte (peu d’espèces : l’exemple le plus typique est celui de la plupart de nos vanesses (Morio, grande et petite tortue, paon du jour) et des piérides du genre Gonepteryx, (citron, Citron de Provence). Dans ce cas le papillon peut rester 6 mois sans se nourrir et surtout sans boire ce qui serait impensable chez un individu non diapausant qui mourrait de soif en un ou deux jours.)

LEVEE DE LA DIAPAUSE

Sous nos climats tempérés, la sortie de diapause se fait lorsque la durée de l'exposition au froid aura été suffisante. Lorsque cette quantité de froid reçu est suffisante, la diapause est rompue ce qui signifie que le développement reprend. Il ira plus ou moins vite selon que la température est plus ou moins élevée. À ce moment, l'animal est en état de quiescence c'est à dire que son développement dépend de la température : il est rapide s'il fait chaud, et lent dans le cas contraire.

La grande différence entre un stade diapausant et un stade quiescent, est qu’en période de diapause, le développement ne se fait pas quelle que soit la température. En pratique c'est trés important car cela signifie, par exemple, que si l'on garde une chrysalide diapausante au chaud dans l'espoir de la voir éclore, c'est voué à l'échec et elle finira par mourir. Elle n'éclora pas tant qu'elle n'aura pas reçu la dose de froid nécessaire à lever la diapause. Dose de froid d’ailleurs variable suivant les espèces.

NOTE : On a des mécanismes similaires chez les plantes et le mot diapause est remplacé par dormance
Revenir en haut Aller en bas
Lucile
Administrateur
Lucile


Nombre de messages : 1869
Age : 37
Date d'inscription : 26/12/2006

Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause Empty
MessageSujet: Re: Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause   Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause EmptyMar 29 Déc 2020 - 9:26

Citation :
J’actualise un post que j’avais publié il y a longtemps et qui à mon avis pourrait faire l’objet d’un Post à part : par ex « induction et levée de diapause ».

Voilà : https://forumlepidoptera.wixsite.com/accueil/induction-et-lev%C3%A9e-de-la-diapause

Et j'ai renommé le sujet.

_________________
Page Facebook : Forum Lepidoptera
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause Empty
MessageSujet: Re: Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause   Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Luminosité, élevage des chenilles et induction de la diapause
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche élevage les nymphalidés de l'ortie
» élevage de chenilles de paon du jours
» Recherche oeufs et chenilles pour élevage en classe
» élevage de paon du jour
» Mon élevage de Philosamia ricini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lepidoptera :: Elevage :: Forum géneral-
Sauter vers: